Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1861 fois

Palestine -

Une maison d'un camp de réfugiés de la Bande de Gaza détruite dans un raid isrélien

Par

Des hélicoptères israéliens ont tiré des missiles sur une maison du camp de réfugiés de Jebaliya près de la ville de Gaza, tôt lundi matin, détruisant l'habitation et faisant cinq personnes qui se trouvaient à proximité, selon des témoins et des responsables des services de sécurité

La maison appartenait à un militant du Fatah, et d'après les responsables, les Israéliens lui avaient dit de quitter l'habitation avant l'attaque.

L'armée israélienne a précisé que la maison était utilisée par un activiste pour entreposer des armes et a confirmé qu'il avait été prévenu.

Depuis plusieurs semaines, Israël mène des raids aériens nocturnes dans la Bande de Gaza, après avoir dit aux occupants des bâtiments de quitter les lieux. Tsahal dit viser des bâtiments utilisés par des militants pour préparer des attentats ou entreposer des armes et des roquettes. AP

cr/v480


Un ministre du gouvernement du Hamas annonce sa démission
GAZA, Bande de Gaza (AP) -

Jamal Khodari, ministre des communications au sein du gouvernement palestinien dirigé par le Hamas, a annoncé dimanche sa démission, à l'heure où le Mouvement de la résistance islamique est confronté à une grève des enseignants et aux sanctions internationales. Cependant, le Premier ministre Ismaïl Haniyeh a déclaré que le cabinet n'accepterait pas son départ.

M. Khodari a informé une agence de presse locale qu'il quittait le gouvernement mais n'a pas précisé les raisons de son départ.

Ghazi Hamad, porte-parole du gouvernement palestinien, a confirmé que Jamal Khodari avait remis une lettre de démission, mais le Premier ministre Ismaïl Haniyeh a rencontré un peu plus tard l'homme d'affaires et a précisé que le cabinet ne l'accepterait pas.

Jamal Khodari, riche homme d'affaires de Gaza qui avait le soutien du Hamas, avait un peu plus tôt déclaré qu'il plaçait son ministère sous le contrôle de M. Haniyeh.

Des discussions tendues sont actuellement en cours pour la formation d'un gouvernement d'unité nationale entre le Mouvement de la résistance islamique, arrivé au pouvoir après les élections de janvier, et le Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Un proche de Jamal Khodari, a précisé que ce dernier avait décidé de démissionner pour pousser le Hamas à parvenir à un accord avec le Fatah. Son départ viendrait accentuer la pression sur le Mouvement de la résistance islamique.

Cette annonce est intervenue alors que plusieurs milliers d'enseignants en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza ont refusé de travailler samedi et dimanche, repoussant le début de la rentrée scolaire, afin d'obtenir le versement de leurs salaires. Les enseignants ont observé ces arrêts de travail car le gouvernement du Hamas -confronté aux sanctions internationales- ne leur a pas versé de paie depuis qu'il a pris ses fonctions. AP

cr/v466


Deuxième jour de grève massive des fonctionnaires palestiniens
Dimanche 3 septembre 2006
RAMALLAH (AFP) -

La grève des enseignants et des fonctionnaires palestiniens, qui réclament le paiement de leurs salaires, s'est poursuivie dimanche pour la deuxième journée consécutive, affectant largement les ministères et les écoles dans les territoires.

"Le pourcentage de grévistes dans toutes les institutions de l'Autorité palestinienne a augmenté par rapport à hier. Nous avons aujourd'hui 98% de grévistes", a affirmé à l'AFP le responsable du syndicat des employés de la fonction publique, Bassam Zakarna, proche du parti Fatah, qui a lancé le mot d'ordre.


"Aujourd'hui, toutes les institutions ont fait grève", a-t-il ajouté, ajoutant que l'ampleur de la grève lui donnait un "espoir pour une solution" au versement des salaires, largement impayés depuis le mois de mars en raison de la suspension des aides directes par les principaux donateurs internationaux.

Selon lui, 90% des 35.000 enseignants étaient en grève dans la bande de Gaza et en Cisjordanie . Comme la veille, ce chiffre a été contesté par le gouvernement du mouvement islamiste Hamas, qui a affirmé que de nombreuses écoles fonctionnaient normalement, sans toutefois donner de chiffres.

758.000 élèves étudient dans les écoles publiques palestiniennes.

Les écoles de l'Unrwa, agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens -qui comptent 8.477 enseignants et près de 255.000 élèves- ne sont toutefois pas affectées par le mouvement.


Le ministre de la Planification et ministre par intérim des Finances, Samir Abou Aïcha, a indiqué à l'AFP que la "grève avait affecté de nombreux ministères" en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

"Dans certains ministères, 20% des fonctionnaires sont présents", a-t-il reconnu.

De son côté, le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh a réaffirmé qu'il ne détenait pas les clés d'une solution au paiement des salaires, lors d'une visite dans une école de Gaza.

"Le problème des fonctionnaires n'est pas dans les mains du gouvernement mais avec les parties et les pays qui imposent un siège au gouvernement depuis le premier jour de son entrée en fonction" en mars, a-t-il souligné.

Les salaires des quelque 170.000 fonctionnaires n'ont été versés que très partiellement depuis mars.

Les donateurs internationaux, Union européenne et Etats-Unis en tête, ont cessé de verser des fonds directs à l'Autorité palestinienne après l'entrée en fonction du gouvernement formé par le Hamas, qu'ils considèrent comme une organisation terroriste.

Toutefois, la communauté internationale s'est engagée vendredi à verser environ 500 millions de dollars (390 millions d'euros) d'aide aux Palestiniens, a annoncé un haut responsable suédois à l'issue d'une réunion de donateurs à Stockholm.

"Au total, les promesses ont atteint environ 500 millions de dollars", a déclaré la ministre suédoise déléguée à la Coopération, Carin Jämtin, à l'issue d'une conférence d'un jour axée sur l'aide humanitaire à apporter aux Palestiniens.

Source : http://fr.news.yahoo.com/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Incursions

Même auteur

Associated Press

Même date

4 septembre 2006