Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3020 fois

Monde -

Une obsession sioniste : attaquer l’Iran

Par

> comaguer@orange.fr

Comaguer "Contre la Guerre, Comprendre et Agir" Bulletin n°203 – semaine 8 – 2009

Pour faire oublier le massacre de Gaza et la déconvenue de leurs stratèges qui n’ont pas détruit la résistance palestinienne, les dirigeants sionistes relancent leur campagne de propagande en faveur d’une attaque militaire de l’Iran. Ils continuent à croire ou à faire croire, car il est toujours difficile de faire la part entre la propagande et l’auto-intoxication de ce régime malade de sa fièvre obsidionale, que sans l’appui de l’Iran, il n’y aurait ni Hezbollah ni Hamas.

La colère d’Erdogan à Davos était un signe

En visite à Moscou, le président turc Abdullah Gul, accompagné du Ministre du Commerce extérieur et du Ministre des Affaires étrangères, a signé un document d’orientation stratégique avec le Président Medvedev.

Ce document illustre la volonté des deux pays, qui, bien que l’un et l’autre durement touchés par la crise économique mondiale, s’engagent à maintenir ensemble la stabilité de la zone de la mer Noire face aux initiatives du bloc « occidental » assemblage complexe des Etats-Unis de la Géorgie d’Israël et de l’Ukraine et de l’OTAN.

En effet, bien que membre de l’OTAN depuis 1952, la Turquie, qui n’ignore rien du facteur permanent de trouble régional que représente l’Etat sioniste non plus que du soutien des services usraliens à divers groupes kurdes, tient à prendre nettement ses distances avec les fauteurs de désordre et avec l’annonce à nouveau reprise par les médias sionistes d’une attaque contre l’Iran, attaque qui aurait pu avoir lieu depuis le sol géorgien avant la riposte militaire russe du mois d’Aout 2008.

Les médias occidentaux tentent de minimiser cet accord stratégique en faisant croire qu’il s’agit d’une affaire strictement commerciale, la Turquie s’apprêtant à acheter des centrales nucléaires à la Russie au nez et à la barbe d’Areva (France) et de Westinghouse (marque US et capitaux japonais).

Une obsession sioniste : attaquer l’Iran

Pour faire oublier le massacre de Gaza et la déconvenue de leurs stratèges qui n’ont pas détruit la résistance palestinienne, les dirigeants sionistes relancent leur campagne de propagande en faveur d’une attaque militaire de l’Iran. Ils continuent à croire ou à faire croire, car il est toujours difficile de faire la part entre la propagande et l’auto-intoxication de ce régime malade de sa fièvre obsidionale, que sans l’appui de l’Iran il n’y aurait ni Hezbollah ni Hamas.

La cible de cette campagne est évidemment la nouvelle administration étasunienne. Par ses recrutements, en particulier celui du directeur de cabinet de la Maison Blanche, Emmanuel Rahm, agent sioniste officiel ayant effectué son service militaire en Israël, OBAMA a donné tous les gages possibles aux dirigeants de Tel Aviv sur son orientation prosioniste.
Il faut maintenant le convaincre de passer aux actes.

Le Directeur de l' Agence Internationale de l’Energie Atomique Mohamed El Baradei vient à ce sujet de faire un nouveau rappel des données de la question nucléaire au Moyen-Orient en rappelant qu’il n’est pas possible de mener une politique de lutte contre la prolifération nucléaire dans cette région du monde tant qu’Israël qui dispose de 150 têtes nucléaires – le chiffre a été rendu public en 2008 par l’ex président US Jimmy Carter - échappe au droit et aux contrôles internationaux en cette matière.

Des chroniqueurs US viennent de rappeler que, s’il le voulait, OBAMA a la clé pour étouffer cette nouvelle campagne belliqueuse.
Il s’agit de l’amendement SYMINGTON.

En 1976, SYMINGTON, élu démocrate au Congrès soucieux d’éviter la prolifération nucléaire au moment où l’Inde vient de faire exploser sa première bombe et où les préparatifs de l’essai de la bombe construite par Israël et l’Afrique du Sud de l’apartheid sont en cours – l’essai, tenu secret, aurait eu lieu en Septembre 1979 – fait voter un amendement qui prévoit que les Etats-Unis peuvent supprimer toute aide à des pays qui ne se plieraient pas à la législation internationale ( Traité de non prolifération).

OBAMA a donc le droit, en application de l’amendement SYMINGTON, d’interrompre du jour au lendemain toute aide à Israël, pays qui est en infraction caractérisée et délibérée avec ce droit international.

Ceux qui l’ont comparé à Martin Luther King l’en croient-ils encore capable ?

Tony Blair* s’enrichit encore

Disposant de revenus substantiels en qualité de conseiller de la banque US JP Morgan et déjà à la tête d’une jolie fortune, qu’il accroit régulièrement en donnant des conférences à 250 000 dollars la prestation d’une heure et demie, Tony Blair vient de recevoir un prix d’un million de dollars de la part de la fondation israélienne DAN DAVIS.

Ce prix attribué tous les ans à un homme ayant marqué son époque lui a été décerné pour – nous citons – sa largeur de vues !
Tony Blair n’a pas pour autant abandonné la politique puisqu’il officie au nom du QUARTET : ONU, UNION EUROPEENNE, ETATS-UNIS et RUSSIE pour la paix au Moyen-Orient en qualité d’ « envoyé pour la paix ». Inutile de souligner l’inutilité de ce QUARTET qui n’est qu’une nouvelle forme des manœuvres dilatoires de l’entité sioniste pour ne rien accorder aux Palestiniens et qui ne s’est même pas réuni au moment de l’attaque de Gaza.

Ainsi l’assassin revient-il toujours sur les lieux du crime. Ayant été le principal complice de BUSH dans la préparation de la guerre contre l’Irak et le responsable de la plupart des mensonges sur les armes de destruction massive du régime baathiste, BLAIR ne peut que se comporter en fauteur de guerre. Il a été un des grands chantres du « droit d’ingérence » qui permet aux puissants aux mains sales d’aller bombarder plus faible qu’eux.

Ce misérable million de dollars ne serait qu’un détail et que de l’argent de poche pour BLAIR LE MENTEUR, comme il a été surnommé dans son pays (jeu de mot sur son nom BLIAR), si l’on ne s’avisait pas de se renseigner sur la fondation DAN DAVID.

Créée à Tel Aviv par un scientifique et homme d’affaires israélien, DAN DAVID, elle distribue chaque année trois prix dont l’un est attribué à un politique les deux autres l’étant à des scientifiques des intellectuels ou des artistes.

Son Conseil d’administration de 8 personnes mélange politiques et scientifiques. Le plus illustre des membres de la première catégorie n’est autre que HENRY KISSINGER, il est accompagné de CHRISTINE ALBANEL, Ministre de la Culture dans le gouvernement FILLON DE NAGY BOCSA.

Une forte implication du gouvernement français dans la fondation DAN DAVID, initiée par le prédécesseur de CHRISTINE ALBANEL au Ministre de la Culture, se traduit par la présence dans la Conseil d’Administration d’Hélène Carrère D’Encausse, historienne et secrétaire perpétuelle de l’Académie française et du Professeur Jean-Marie LEHN, professeur de chimie au Collège de France.

Dans les 3 comités qui sélectionnent les lauréats on trouve 3 français : FRANCOIS HEILBRONN, professeur à l’Institut d’Etudes politiques de Paris, membre du comité de direction du CRIF, Président de l’association des amis français de l’Université de Tel Aviv, ALICE DAUTRY, Directrice de l’institut Pasteur, et François R.BOUCHET astrophysicien directeur de recherche au CNRS. Ces liens étroits de la fondation DAN DAVID avec la France ont pour conséquence que la remise des prix a lieu un an sur deux à Paris. Ce ne sera pas le cas en 2009. BLAIR recevra son prix le 17 Mai à Tel Aviv.

Il recevra ainsi la juste récompense du lobby sioniste qui, on le voit une nouvelle fois, a des ramifications au sein même du gouvernement français, pour son silence assourdissant au moment du massacre de GAZA. L’envoyé de la paix est un escroc. Quand il parle et il ment comme il parle, il touche 250 000 dollars l’heure et demie, quand il se tait l’ « ENVOYE POUR LA PAIX » touche un million de dollars. Mais il a la conscience tranquille et peut vivre – avant de reposer- en paix puisque c’est le Pape Benoit XVI lui-même qui l’a accueilli dans le sein de la si indulgente église catholique au moment de sa conversion.

* Tony Blair peut être considéré comme le dirigeant européen qui a fait basculer à droite la quasi-totalité de la social-démocratie européenne. Voir à ce sujet le livre de Phillipe Marlière : « LA SOCIAL DEMOCRATIE DOMESTIQUEE » Editions Aden 2008.


L’IRAN BIENTÔT MEMBRE DE L’ORGANISATION DE COOPERATION DE SHANGHAI

Le secrétariat de l'Organisation de Coopération de Shanghai, qui regroupe la Chine, le Kazakhstan, la Kirghizie, la Russie, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan, vient d’annoncer que la candidature de l’Iran comme membre à part entière était en cours d’examen selon la procédure en vigueur au sein de l’Organisation.
L’Iran, déjà membre en qualité d’observateur, va donc être admis lors du prochain sommet annuel de l’OCS, qui se tiendra en Juillet 2009.

L’OCS, qui n’est pas une alliance militaire mais qui représente une communauté d’intérêts stratégiques de ses membres, va désormais peser d’un poids décisif dans l’orientation et l’avenir du continent eurasiatique. L’entrée de l’Iran dans l’OCS constitue une forte riposte politique à l’intensification de la guerre étasunienne en Afghanistan et au Pakistan (17.000 soldats US de plus envoyés par OBAMA).

Les membres de l’OCS pourront également faire observer aux faucons sionistes que, statutairement, les membres de l’OC agissent contre la prolifération nucléaire, c'est-à-dire que à l’exception de la Chine et de la Russie qui ont des armes nucléaires et respectent le traité de non prolifération, les autres membres sont dénucléarisés, c'est-à-dire qu’ils n’ont pas et ne veulent pas avoir d’armes nucléaires.

L’adhésion de l’Iran à l’OCS constitue un véritable basculement du monde. L’Orient politique pèse désormais plus lourd que l’Occident dont la fille aînée, l’Amérique Latine, s’émancipe, et dont la voix n’est plus que celle des bouches de ses canons, de ses dirigeants menteurs, de ses banquiers véreux et de sa misérable police politique : l’OTAN.

Comaguer, mode d’emploi
S’abonner au bulletin et nous écrire : comaguer@orange.fr
Nous écouter : sur Radio galère 88.4 MHZ (région marseillaise) ou sur Internet : http:/radio.galere.free.fr
Les carnets de Comaguer : chaque lundi de 13h à 14h
Les dossiers de Comaguer : le 2° mercredi de chaque mois de 20h à 21h30
Les émissions les plus récentes « Histoire du sionisme » et « la parole au PKLS, parti Communiste pour l’indépendance et le socialisme » de la Martinique peuvent être téléchargées sur le site de Radio-Galère – rubrique « Programmes » ou écoutées en différé – rubrique « archives »

Source : Comaguer

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Monde

Même sujet

Même auteur

Bernard Genet

Même date

20 février 2009