Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5644 fois

Gaza -

Une section salafiste "non impliquée" dans le meurtre de l'activiste italien

Par

La section salafiste At-tawheed wa al-jihad a nié vendredi toute implication dans l'enlèvement et le meurtre de l'activiste italien Vittorio Arrigoni à Gaza-ville.
"Mais nous affirmons que ce qui s'est passé est le résultat naturel de la politique du gouvernement menée contre les salafistes," a ajouté le groupe.

Une section salafiste 'non impliquée' dans le meurtre de l'activiste italien

Les salafistes radicaux à Gaza étaient soupçonnés du kidnapping d'Arrigoni. Dans la vidéo qu'ils ont diffusé, les ravisseurs se sont identifiés comme appartenant à un groupe inconnu appelé "The Brigade of the Gallant Companion of the Prophet Mohammed bin Muslima".

Les forces de sécurité du Hamas ont pris ces dernières années des mesures très dures contre les salafistes à Gaza.

Il y a dans la Bande cinq groupes salafistes importants, qui adoptent tous une forme austère de l'Islam sunnite qui cherche le retour aux pratiques courantes dans les premiers jours de la foi. Leurs pratiques religieuses et leur refus d'obéir aux divers cessez-le-feu ont entraîné des confrontations avec le Hamas.

Bien que petits en nombre, les groupes ont eu un impact disproportionné.

Le Hamas a rompu ses liens avec le groupe en 2007, lorsque la faction salafiste "Armée de l'Islam" a revendiqué la responsabilité du journaliste de la BBC Alan Johnston. Le Hamas a aidé à la libération de Johnston après quatre mois de captivité.

Les tensions ont culminé en août 2009, lorsque le groupe "Jund Ansar Allah" (les soldats des partisans de Dieu) ont annoncé la création d'un "émirat" islamique à Gaza, pendant un sermon dans une mosquée à Rafah, au sud de la Bande de Gaza. Ce qui a suscité une réponse furieuse du Hamas, dont les forces ont pris la mosquée d'assaut, provoquant des affrontements qui ont fait 24 morts.


"L'Islam interdit le meurtre", Ma'an News

Le leader salafi Iyad Ash-Shami a déclaré vendredi que les groupes salafistes n'étaient pas impliqués dans le meurtre de l'activiste italien dans la Bande de Gaza.

Le meurtre de Vittorio Arrigoni "n'a rien à voir avec l'islam," a-t-il dit, ajoutant que les groupes et les savants salafistes convenaient tous que le meurtre de tout homme était interdit.

(...)

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

Maan News

Même date

15 avril 2011