Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2069 fois

Palestine -

Urgent : Visite d'Addameer à Bilal Diab, Hassan Safadi et Omar Abu Shalal à la clinique de la prison Ramleh aujourd'hui

Par

> info@addameer.ps

Ramallah, 14 mai 2012 - L'état de santé de Bilal Diab continue de se détériorer considérablement, selon l'avocate d'Addameer Mona Neddaf qui l'a vu aujourd'hui, ainsi que deux autres grévistes de la faim de longue durée à la clinique médicale de la prison Ramleh. Avec son compagnon détenu administratif Thaer Halahleh, Bilal Diab en est aujourd'hui à son 77ème jour de grève de la faim. Bilal et Thaer n'ont toujours pas été hospitalisés dans un hôpital public, malgré leur risque imminent de mort.

Urgent : Visite d'Addameer à Bilal Diab, Hassan Safadi et Omar Abu Shalal à la clinique de la prison Ramleh aujourd'hui

Bilal a actuellement de fréquentes pertes de connaissance et des niveaux sanguins très bas d'oxygène, d'hémoglobine et de sucre. Il perd ses cheveux, souffre de douleurs dans les articulations et de sang dans les selles. Après avoir perdu conscience hier, Bilal a été transféré à l'hôpital Assaf Harofeh. Cependant, pendant son transfert et son séjour à l'hôpital, Bilal a rapporté avoir eu les quatre membres entravés et avoir été soumis à des mauvais traitements supplémentaires. Il a considéré que c'était une violation de l'éthique médicale et a en conséquence refusé tout traitement à l'hôpital. Il a demandé à être transféré dans une autre hôpital dans des conditions humaines et a été renvoyé à la prison Ramleh. Un incident similaire s'est produit également vendredi dernier 11 mai, lorsqu'il a été transféré à Assaf Harofeh et a refusé d'accepter le traitement en raison de sa méfiance à l'égard des médecins, suite à la façon dont il avait été traité tout au long de sa grève de la faim.

Tentant d'exercer de nouvelles pression sur Bilal, le service pénitentiaire israélien (IPS) s'est servi hier d'une communication avec sa famille comme monnaie d'échange pour l'obliger à accepter le traitement. Après avoir accepté de prendre du glucose hier et aujourd'hui, en plus d'une pilule de vitamine aujourd'hui, l'IPS l'a autorisé à appeler sa famille la nuit dernière, pendant sept minutes seulement. Toutes les visites familiales lui ont été refusées depuis qu'il est en grève de la faim. De plus, Bilal a déclaré à Madame Neddaf qu'il a refusé de rencontrer le comité d'éthique médicale de l'IPS la semaine dernière lorsqu'ils ont essayé de faire pression pour qu'il prenne des vitamines et autres minéraux.

Madame Neddaf a également pu voir Hassan Safadi, actuellement dans son 71ème jour de grève de la faim, et Omar Abu Shalal, actuellement dans son 69ème jour de grève de la faim, aujourd'hui à la prison Ramleh. Selon Mme Neddaf, ils sont tous les deux dans un état critique. La tension de Hassan est très basse et il a reçu aujourd'hui des médicaments pour ses infections. Il a également pris des vitamines pour soutenir le muscle cardiaque. Omar a lui aussi accepté de commencer à prendre des minéraux et du sel il y a deux jours. Ils continuent d'exiger leur libération immédiate de la détention administrative.

Neuf autres prisonniers en grève de la faim ont également été récemment transférés à la clinique de la prison Ramleh. C'est aujourd'hui le 28ème jour de grève de la faim de masse des prisonniers palestiniens.

Addameer renouvelle sa demande que les prisonniers en grève de la faim dont l'état s'aggrave soient immédiatement transférés dans des hôpitaux indépendants. Addameer tient l'occupation pour responsable des vies de tous les prisonniers en grève de la faim et exhorte la communauté internationale à continuer d'exercer des pressions sur Israël de la manière la plus forte possible pour sauver leurs vies.

***

Addameer Prisoner Support and Human Rights Association
P. O. Box: 17338, Jerusalem
Tel:+972 (0)2 296 0446 / 297 0136
Fax: +972 (0)2 296 0447

Source : Addameer

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Addameer

Même date

14 mai 2012