Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2346 fois

Palestine -

Vers le 5ème anniversaire de la décision de la Cour Internationale de Justice : lettre ouverte aux militants de la solidarité avec la Palestine et aux défenseurs des droits de l’homme

Par

> global@stopthewall.org

Chers amis,
Nous sommes à moins de trois semaines du cinquième anniversaire de la décision de la Cour Internationale de Justice (CIJ) demandant le démantèlement du mur. Cette preuve flagrante de l’impunité que la communauté internationale concède à Israël doit inciter les peuples et les défenseurs des droits de l’homme du monde entier à renouveler leurs efforts.

Vers le 5ème anniversaire de la décision de la Cour Internationale de Justice : lettre ouverte aux militants de la solidarité avec la Palestine et aux défenseurs des droits de l’homme


En tant que Campagne de la base palestinienne contre le mur d’apartheid et Comités populaires contre le mur et les colonies, nous résistons au mur depuis le début. Aujourd’hui, les gens qui se mobilisent lors de protestations hebdomadaires pour défendre leur terre contre le mur font face à une répression accrue par les forces d’occupation, et nous vous appelons à vous tenir à nos côtés contre les arrestations, les blessures et les assassinats de notre peuple.

Il y a cinq ans, la CIJ a semblé renforcer notre lutte. Le 9 juillet 2004, la CIJ a statué que :

. « Israël est dans l’obligation de mettre un terme aux violations du droit international dont il est l’auteur; il est tenu de cesser immédiatement les travaux d’édification du mur qu’il est en train de construire dans le territoire palestinien occupé, y compris à l’intérieur et sur le pourtour de Jérusalem Est, de démanteler immédiatement l’ouvrage situé dans ce territoire et d’abroger immédiatement ou de priver immédiatement d’effet l’ensemble des actes législatifs et réglementaires qui s’y rapportent, conformément au paragraphe 151 du présent avis ;

. Israël est dans l’obligation de réparer tous les dommages causés par la construction du mur dans le territoire palestinien occupé, y compris à l’intérieur et sur le pourtour de Jérusalem Est» ;

. Aucun Etat ne doit prêter aide ou assistance au maintien de la situation créée par cette construction et tous les Etats parties à la quatrième convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, du 12 août 1949, ont en outre l’obligation, dans le respect de la Charte des Nations Unies et du droit international, de faire respecter par Israël le droit international humanitaire incorporé dans cette convention. ».


En dépit de la clarté de cette décision, ni Israël ni la communauté internationale n’ont montré qu’ils respectaient leurs obligations selon le droit international. Au lieu de cela, le mur a tout simplement disparu de l’ordre du jour de la diplomatie internationale. Pourtant, sur le terrain, les destructions qu’ils provoquent se poursuivent sans répit. Au cours des quatre premiers mois de cette année, les forces d’occupation ont plus fait avancer la construction que pendant toute l’année 2008. En conséquence, ce sont 266.422 Palestiniens vivant dans les communautés de Cisjordanie qui ont été encerclés, isolés et menacés de déplacement.

Les Nations Unies n’ont pris aucune mesure pour faire appliquer la décision de la CIJ et, à l’exception de quelques gouvernements responsables, aucun Etat n’a fait pression ou n’a imposé de sanctions à Israël. Le business international continue de financer et de fournir un soutien matériel au mur et aux colonies. Si Obama et les gouvernements européens sont sérieux sur leurs positions contre les colonies, alors ils doivent d’abord obliger la mise en œuvre de la décision de la CIJ, qui souligne l’illégalité du mur, des colonies et du régime associé. De cette manière, les dirigeants politiques peuvent à la fois appliquer le droit international et donner aux peuples confiance en la paix et l’avenir.

Laissés seuls pour défendre nos droits et le droit international, les comités populaires ont poursuivi leur mobilisation, avec le soutien des défenseurs des droits de l’homme du monde entier. Ils ont ralenti la construction du mur et récupérer quelques terres ; pourtant, le but ultime de faire tomber le mur est toujours lointain.

Les villages palestiniens continuent de payer le prix fort pour leur détermination : 16 personnes, dont la moitié était des enfants, ont déjà été tuées par les forces d’occupation pendant les manifestations, et des centaines d’autres ont été blessés ou arrêtés. Des villages entiers sont soumis à des couvre-feux et des bouclages des portes du mur, comme punitions collectives. L’usage régulier de balles réelles contre notre peuple, sur notre propre terre, n’est que la dernière d’une longue liste de mesures répressives qui violent nos droits politiques.

Nous vous demandons de vous tenir à nos côtés à l’occasion du cinquième anniversaire de la décision de la CIJ et de nous aider à protéger les comités populaires, remettre le mur à l’ordre du jour et faire pression sur vos gouvernements et sur l’ONU pour respecter leur obligation de s’assurer de la mise en vigueur de la décision de la CIJ, et d’empêcher que le commerce international ne profite des crimes israéliens.

Ce que vous pouvez faire :

. Organiser des événements de prise de conscience pour le 9 juillet,
. Prendre contact avec vos médias, les exhorter à couvrir le mur et la lutte contre lui,
. Ecrire à vos consulats et à vos députés et leur demander de protester contre la répression des comités populaires et de travailler à l’application de la décision de la CIJ,
. Inclure le mur dans votre travail de campagne et de lobby.

Merci pour votre soutien.

Palestinian Grassroots Anti-Apartheid Wall Campaign

Source : Stop The Wall

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Le Mur

Même auteur

Stop The Wall

Même date

25 juin 2009