Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2546 fois

Hébron -

Woroud, 9 ans, hospitalisée après avoir été battue par les colons sionistes

Par

Les citoyens palestiniens de la ville d’Al-Khalil (Hébron) vivent toujours la longue série, sans fin, de souffrances. Cette série a débuté depuis le jour où les pieds de colons sionistes avaient touché la terre de cette ancienne ville. Protégés par les soldats de l’occupation israélienne, les colons n’arrêtent guère leurs agressions contre la population native de la ville d’Al-Khalil.

Les enfants n’y échappent pas

La fillette Woroud Khidir Shabana, âgée seulement de neuf ans, vient d’être hospitalisée après avoir durement été battue par des colons sionistes. Son histoire n’est qu’un exemple, qu’une goutte dans l’océan de la souffrance dans lequel vivent les habitants de l’ancienne ville de Khalil Al-Rahman (le Prophète Ibrahim).

Des familles toutes entières y passent leur vie, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Les agressions quotidiennes deviennent un aspect général - ordinaire - dans cette ville, notamment dans son centre, son cœur, contenant la partie la plus ancienne et la mosquée bénie d’Al-Ibrahimi.

Mainmise sur les propriétés palestiniennes

Quatre centres d’intérêt appartenant aux Palestiniens sont actuellement occupés par des colons sionistes, profitant d’appuis officiels et militaires de leur Entité. L’école Ossama a changé d’aspect et de nom et est devenue Abit Romino. L’école des filles de Banat Al-Dbowia s’est transformée en Beit Hadassa. La place d’Ibraham a maintenant été nommée Ibraham Abino. Et sur le centre historique Tel Al-Romayda, un point colonial s’est installé.

Agresser les propriétés

Les colons, s’ils ne mettent pas la main sur les propriétés palestiniennes, agressent les Palestiniens pour qu’ils ne puissent profiter de leurs propriétés. Des centaines de magasins commerciaux, situés au voisinage de la mosquée d’Al-Ibrahimi, ont été fermés par les Sionistes, il y a plus de cinq ans, sous prétexte de protéger ces quatre cents colons qui sont venus abusivement vivre au milieu de quatre cent mille Palestiniens.

De plus, l’armée de l’occupation israélienne a, elle-même, déjà mis la main sur de grandes surfaces de terrain, sous le même prétexte visant à fournir des rues et des passages à ses colons.

Agression continuelle

De lancer des pierres contre les passeurs à briser les vitres, à investir les maisons et à y mettre le feu, en passant par voler les maisons et les magasins commerciaux, les exemples d’agressions pratiquées contre les habitants palestiniens sont innombrables.

Plusieurs enfants palestiniens sont tombés en martyre, victimes de balles de colons sionistes. La fillette Nivine Jamjoum en est une.

Dans ce contexte, il ne faut pas oublier le colon extrémiste Baroukh Gholshtaïn qui a tué, en une seule fois, plus de trente Palestiniens, dans la mosquée bénie d’Al-Ibrahimi.

Obliger les habitants à quitter leurs domiciles fait aussi partie de ces agressions sionistes. ‘Izzildine Al-Charbati s’est trouvé contraint d’emmener sa famille habiter un quartier bien loin de sa maison qu’elle habitait depuis toujours.

Les écoles de l’ancienne ville ne sont pas épargnées. A titre d’exemple, même les observateurs internationaux et les fonctionnaires de la Croix-Rouge ne peuvent stopper les agressions sionistes et protéger les élèves.

Un siège étouffant

Sous prétexte de protéger les colons, l’ancienne partie de la ville d’Hébron se trouve dans un état de siège quasi-total. Les Palestiniens ne peuvent plus atteindre l’ancien bourg pour rendre visite à leurs parents ou même pour ouvrir leurs magasins. Haïkal est un autre exemple de ces familles palestiniennes qui ne peuvent quitter leurs maisons de façon naturelle. Elle ne peut recevoir de visiteurs ou de marchandises. Il faut fournir un climat de calme aux colons sionistes ! Rien ne doit les déranger !

Invasions répétées

Investir les maisons, contrôler l’identité des citoyens de façon répétée et abusive, ainsi qu’arrêter un bon nombre d’entre eux, sont d’autres manières de maintenir la pression sur les Palestiniens de la ville d’Al-Khalil (Hébron).

La mosquée d’Al-Ibrahimi en partage

En plus de toutes ces mesures, les colons sionistes, bien entretenus par l’armée de l’occupation israélienne, continuent leur profanation de lieux saints des Musulmans. Ils ont sectionner la mosquée bénie d’Al-Ibrahimi pour mettre la main sur une partie, au moment où les Palestiniens qui veulent y aller afin d’accomplir leur prière sont l’objet de toute sorte de contrôles abusifs.

Dans ce contexte, la ville d’Al-Khalil (Hébron) lance un appel de détresse au monde entier pour venir à son secours contre ces colons sionistes qui ont l’intention de mettre la main sur tous ses bâtiments et de chasser tous ses vrais habitants. Le monde entier doit intervenir pour protéger la ville historique et ses lieux historiques.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Colonies

Même auteur

Palestine Info

Même date

5 décembre 2006