Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1444 fois

Israël -

Ya'alon quitte la Nouvelle Zélande suite à la publication d'un mandat d'arrêt pour crimes de guerre

Par

L'ancienne chef d'Etat-Major du Ministère de la Guerre israélien, le général (à la retraite) Moshe Ya'alon a quitté la Nouvelle Zélande cette semaine, après qu'un mandat d'arrêt ait été émis contre lui sur des soupçons de crimes de guerre.

Ya'alon quitte la Nouvelle Zélande suite à la publication d'un mandat d'arrêt pour crimes de guerre

Le Ministère de la Justice Néo-Zélandais a publié un mandat d'arrêt mardi, plusieurs jours après qu'une demande d'un résidant néo-zélandais ait été co-signée par diverses organisations des droits de l'homme locales et internationales.

Le mandat d'arrêt nomme Ya'alon comme étant celui qui a donné l'ordre pour une attaque de l'Armée de l'Air israélienne sur la maison du haut responsable du Hamas, Salah Shehada dans la bande de Gaza en 2002.

Shahada, le fondateur de la branche armée du Hamas, et l'un de ses collaborateurs ont été tués dans l'attaque ainsi que 13 civils.

Le Ministre des Transports, Shaul Mofaz et (recherche.) et le Général (à la retraite) Doron Almog ont fui des accusations identiques en Grande-Bretagne au cours des deux dernières années.

Les responsables du Ministère des Affaires Etrangères à Jérusalem ont déclaré qu'ils avaient reçu la confirmation de l'Ambassade en Nouvelle Zélande concernant les accusations. Ya'alon n'était pas disponible pour des commentaires.

Les liens diplomatiques entre Israël et la Nouvelle Zélande ont été agités ces dernières années. En 2004, deux membres de l'agence d'espionnage israélien, le Mossad, ont été emprisonnés dans le pays pour avoir tenté illégalement d'obtenir des passeports néo-zélandais.

Wellington a suspendu ses relations avec Israël à la suite de l'affaire, mais des relations ont été restaurées après que Jérusalem ait présenté des excuses officielles.

Source : http://www.haaretz.com

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

Amos Harel

Même date

30 novembre 2006