Palestine - ISM France

analyse

Palestine - 5 avril 2012

La déportation des Palestiniens : un crime de guerre qui ne dérange pas l’ONU

Par Fadwa Nassar - Article lu 2079 fois

La déportation des Palestiniens : un crime de guerre qui ne dérange pas l’ONU La déportation vers la bande de Gaza de la prisonnière libérée Hana’ Shalabi est le dernier exemple de déportation exécutée par l’occupant sioniste de la Palestine, il y a quelques jours. Hana’ Shalabi a dû mener une grève de la faim de 44 jours pour être libérée de la détention administrative, détention arbitraire pratiquée par l’occupant, et dont la France officielle n’a dénoncé que l’aspect excessif et systématique, mais pas le principe. Lors des derniers jours de la grève de la faim, la combattante Hana’ Shalabi a été mise en isolement, soumise à des pressions psychologiques et physiques : elle fut menottée et attachée dans sa cellule, et la visite de son avocat et de sa famille interdite. Les instructeurs sionistes l’ont menacée pour qu’elle cesse son mouvement de protestation, et face aux pressions, elle a dû céder : accepter d’être déportée à Gaza (qui est cependant son pays) au lieu de l’être vers la Jordanie, pour trois ans, si elle arrêtait la grève de la faim.



deranalyse

Sujet : Crimes de guerre

  1 / 42 precedent

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

Par lieu
Par sujet
Par Auteur