Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2683 fois

Egypte -

الشعب يريد اسقاط النظام
Le peuple veut faire tomber le régime

Par

Moubarak s'est tout d'un coup aperçu hier, oups, qu'il n'avait jamais désigné de vice-président en 30 ans ; il a donc procédé à la nomination de Omar Suleimane, chef des renseignements généraux, à ce poste. Personne n'a oublié la fameuse déclaration de Suleimane à l'adresse des "terroristes palestiniens de Gaza" : "on coupera les mains et les jambes des Palestiniens qui franchiront nos frontières à la recherche de médicaments ou d'aliments", pour montrer sa détermination à renforcer le blocus instauré par l'Egypte, en soutien du blocus sioniste contre la population de Gaza.

الشعب يريد اسقاط النظام 
Le peuple veut faire tomber le régime


Al Kahira (Le Caire) (Photo Goran Tomasevic, Reuters)

On peut imaginer qu'autour de la momie en putréfaction, des personnes bien intentionnées (de préférence d'obédience étatsunienne et sioniste, voire française) lui soufflent les dernières décisions à prendre en essayant de gagner un maximum de temps, alors que la famille et les "proches" s'installent ci et là dans les capitales occidentales où ils détiennent des hôtels particuliers et des comptes bancaires.

Le temps que les sionistes, qui étaient, avant-hier encore, si sûrs de leur principal allié au Machreq, dont ils louaient la "stabilité" ("l'Egypte n'est pas la Tunisie"), voient plus clair dans le "processus de paix" qu'ils prétendent mener sur le dos de la Palestine et des Palestiniens (une intense activité de communication entre les renseignements militaires européens et diverses armées arabes est signalée).

Aujourd'hui Omar Suleimane, demain El Baradei, qu'on assigne à résidence histoire de lui inventer un passé d'"opposant", le régime de Camp David est à la recherche d'une parade à sa stratégie dans la région, et le monde arabe en général, qui consiste depuis plus de 80 ans à piller les richesses, asservir les peuples et soutenir l'occupant sioniste et son incrustation par la force en terre arabe.

En attendant, et toujours dans le but de gagner quelques jours avant que ses maîtres ne décident de son sort, la clique au pouvoir en Egypte a lancé ses sbires (les fameux Moukhabarat renforcés par des criminels de droit commun relâchés exprès) qui tuent les gens par dizaines dans la rue et pillent les maisons pour donner le prétexte d'une éventuelle prise de pouvoir par l'armée et ternir l'image de l'insurrection égyptienne, elle a aussi ce matin bouclé la frontière avec Gaza et fermé les bureaux de Al Jazeera.

VIVE LA LUTTE DES PEUPLES ARABES CONTRE L'OPPRESSION, LE COLONIALISME ET LE SIONISME

Enfin, ci-dessous une illustration de plus de l'orientalisme français, véritable collaborateur et soutien de l'oppression des peuples arabes : Egypte : "Personne ne lâchera Moubarak", Le Monde.fr, 26.01.2011


VOIR LES PHOTOS DU CAIRE SUR The Guardian, 29.01.2011.




Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Même auteur

Nadine Acoury

Même date

30 janvier 2011