Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3438 fois

Ramallah -

"Les accusations légères font plus mal que la balle"

Par

Article original sur Ynet le 7 août 2008

"Ce verdict déplorable et ridicule me ramène à l'incident, lorsque j'étais dans la situation la plus humiliante – attaché, pendant qu'ils me tiraient dessus", a dit Ashraf Abu Rahma à Ynet jeudi, alors qu'il évoquait l'incident de tir dans le village de Ni'lin, il y a deux semaines. Un soldat des forces israéliennes de défense (d'occupation, ndt) a été filmé en train de tirer une balle caoutchouc-acier en direction d'Abu Rahma attaché, le blessant au gros orteil.

'Les accusations légères font plus mal que la balle'

Abu Rahma déplore la décision du procureur militaire d'inculper le Lieutenant-Colonel Omri Burberg, commandant du 71ème bataillon de blindés, pour des charges dont il pense qu'elles ne sont pas assez sévères. Burberg tenait Abu Rahma pendant que le soldat tirait. Le soldat, le sergent L., a dit que le Lieutenant-Colonel lui avait donné l'ordre de tirer.

Jeudi, le procureur militaire a inculpé Burberg et L. pour conduite inconvenante et va apparemment demander une condamnation avec sursis. La date du procès n'a pas encore été fixée.

"Cette décision est bien plus douloureuse et exaspérante que ce qu'ils m'ont fait. Au lieu de le (Burberg) mettre en prison pendant 3 ou 4 ans, ils le récompensent en lui disant 'ça n'a pas d'importance ce que vous faites aux Palestiniens, tout est ok' ", se lamente-t-il.

"C'est un crime que le monde entier a vu, et la plupart des crimes contre le peuple palestinien restent invisibles et ne sont pas filmés, et ils sont bien pires que ce qui m'est arrivé. Ce verdict me rappelle qu'Israël se dit un Etat de justice et de démocratie. Il est loin de l'être".

Abu Rahma dit qu'il envisage de poursuivre et le Lieutenant-Colonel Burberg et l'armée, avec l'assistance d'organisations pour les droits de l'homme et leurs avocats. Il dit que l'incident et les charges prouvent qu' "il n'y a pas le plus petit morceau vérité dans l'affirmation qu'Israël est un Etat de justice et de démocratie.

"Il n'y a pas de justice en Israël, et pas de démocratie, et pas de droits de l'homme. Où voit-on tout ça, dans mon cas ? La décision à l'égard du Lieutenant Colonel Omri prouve qu'ils n'existent pas, lorsqu'il s'agit des Palestiniens."

Il ajoute : "Je n'ai pas l'intention d'abandonner, j'ai des droits, et j'ai de l'honneur, même si une fois de plus, ils ont prouvé qu'en Israël, il y a des juges, et des procureurs, et des enquêteurs et des dirigeants, et tout ça, c'est juste une grosse comédie."

Le bureau du Procureur Militaire prévoit que les parties aboutiront à un accord. Mercredi, Ynet avait révélé que le Lieutenant Colonel Omri devait être relevé de ses fonctions et accusé de conduite inconvenante pour un officier.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Ali Waked

Même date

8 août 2008