Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 866 fois

Naplouse -

« Nous ne quitterons pas notre terre en dépit des attaques des soldats et des colons. »

Par

20/03/2018 - La résistance populaire palestinienne et la solidarité internationale se sont rendues ce matin dans la montagne de Shuna, à As-Sawiya, au sud de Naplouse, dans le cadre de la campagne pour la Journée de la Terre et en mémoire aux martyrs internationaux, Rachel et Tom, afin d'aider une Palestinienne à travailler son terrain et planter des oliviers.

« Nous ne quitterons pas notre terre en dépit des attaques des soldats et des colons. »

En effet, As-Sawiya est entourée de colonies illégales, dont les résidents empêchent les fermiers de cultiver correctement la terre de leurs ancêtres, harcelés en permanence par les colons, les militaires et la violence dont ils usent régulièrement.

Photo


Bien que Myassar Atyani ait obtenu l'autorisation de se rendre sur sa terre cinq jours consécutifs (du 18 au 24 mars), il aura suffit d'une heure pour que les colons qui constituent la colonie « ELI » appellent la sécurité israélienne, les militaires, puis la police, qui ont immédiatement encerclé le groupe, leur ordonnant d'arrêter de labourer.

Photo


Trois militants internationaux, un Français, un Canadien et un Américain, ont été violemment arrêtés et détenu par la force pendant plus de trois heures, alors qu'une quatrième Française est parvenue à s'enfuir. Leurs cameras ont été confisquées et leurs données effacées.

Photo


Les forces de l'occupation ont tenté d'arrêter la propriétaire du terrain mais le groupe resté avec elle les en a empêché. Tandis que les internationaux étaient toujours détenus par l'armée, Myassar a continué de travailler avec deux volontaires palestiniens. Quelques minutes plus tard, les soldats lui ont présenté un document de l'IDF déclarant sa terre « zone militaire fermée » et lui ont ordonné de quitter les lieux, alors même qu'elle leur répétait « C’est ma terre ». Elle a immédiatement téléphoné au DCO (District Coordination Office) et leur a demandé si elle serait autorisée à revenir le lendemain ; les militaires lui ont répondu que cela lui été désormais interdit. Elle a ensuite prévenu les forces de l'occupation qu'elle ne s'en irait pas tant que les internationaux ne seraient pas libérés.

Photo


Myassar a témoigné du fait que ce n'était pas la première fois qu'elle était expulsée de ses terres manu militari ; cela s'était produit lors de la dernière récolte des olives, en Octobre 2017, et les soldats de l’occupation lui avaient notamment interdit d'être accompagnée par des militants internationaux.

Photo



Toutes les photos sont de Dounia, et on peut en voir d’autres ici


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

Dounia

Même date

22 mars 2018