Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3153 fois

Iran -

"Vous êtes Indiens ? Vous êtes chez vous en Iran"

Par

Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad est allé aujourd'hui (13.12) au devant du convoi indien d'activistes en route pour Gaza par voie terrestre, qui était accueilli à l'Université de Téhéran. La visite inattendue d'Ahmadinejad à l'université, les mains jointes en signe de bienvenue, où Ashim Roy, représentant de la délégation indienne de la mission d'aide humanitaire, présentait le programme de la caravane Asia to Gaza, a pris tout le monde par surprise.

Pas de greffon vidéo disponible...

'Vous êtes Indiens ? Vous êtes chez vous en Iran'


Le trajet du convoi Asia to Gaza

"Ce convoi Asia to Gaza montre que la Palestine n'est plus simplement un problème entre les Arabes et Israël, entre les Juifs et les Musulmans. Il montre que par-dessus tout, c'est un problème humanitaire," a dit Ahmadinejad.

Le gouvernement indien a une politique officielle de soutien aux demandes pour une nation palestinienne. Mais au fil des années, les liens de l'Inde avec Israël, en particulier dans les relations militaires, se sont intensifiés. L'Inde s'est également abstenue de voter, ou a voté contre les sanctions imposées à l'Iran par les Nations Unies ces deux dernières années.

En mai de cette année, des commandos israéliens ont attaqué des activistes sur la Flottille de la Liberté pour Gaza, tuant neuf Turcs. Le convoi Asia to Gaza fait partie de la même campagne.

La présence d'Ahmadinejad à la réunion d'aujourd'hui, organisée par des étudiants pour souhaiter la bienvenue à la mission, est presque une approbation officielle du convoi Asia to Gaza par le gouvernement iranien.

Le Président iranien est connu pour ses discours virulents contre Israël et les Etats-Unis. Alors qu'on a retrouvé en partie cette rhétorique dans le discours improvisé qu'il a fait aujourd'hui, il a pris soin de s'adresser au public en Inde, disant que la mission qui est partie de Raj Ghat, à New Delhi le 2 décembre, "grandirait et s'épanouirait comme un arbre."

Il a souhaité la bienvenue et a embrassé sur les joues Ashim Roy, qui a expliqué devant lui les objectifs du convoi.

(…)

Depuis que la délégation indienne, appelée India Lifeline to Gaza, est entré en Iran le 8 décembre, elle a été saluée par des milliers d'Iraniens à Zahedan, Kerman, Yazd, Esfahan et Qom. Pendant toutes les réceptions et les rassemblements, les intervenants ont systématiquement rappelé l'importance du conflit Palestine-Israël pour les Musulmans du monde entier.

Ahmadinejad a choisi ce forum, aujourd'hui, pour élargir et intensifier le soutien pour la Palestine à l'extérieur du monde islamique.

"Tous les crimes connus dans l'histoire de l'humanité ont été commis en Palestine," a dit Ahmadinejad. "L'histoire de la Palestine est pleine d'injustices. Aujourd'hui, il est clair pour tout un chacun que les sionistes ne sont ni juifs, ni chrétiens ni musulmans, ni d'aucune autre religion. Ils n'appartiennent à aucune religion," a-t-il dit.

"La paix soit avec vous," a répondu en chœur l'audience.

Ahmadinejad parlait depuis une estrade décorée des drapeaux de tous les pays des participants au convoi.

La mission d'aide pour la Palestine, sponsorisée par des ONG, la première venant d'Asie, inclut des contingents plus petits d'Indonésie, de Malaisie, du Japon, du Pakistan et d'Azerbaïdjan. D'autres délégations la rejoindront, venant d'Iran, de Turquie, de Syrie et d'Ouzbékistan.

La marche vers l'auditorium de la faculté de technologie de l'Université de Téhéran, avant la visite surprise d'Ahmadinejad, fut un spectacle en elle-même. Les étudiants iraniens et des activistes d'ONG ont brandi des drapeaux palestiniens et chanté des slogans au centre de Felestin So (Place de la Palestine), où trône une sculpture en pierre en l'honneur des résistants, au milieu du rond-point, en face de la mosquée Imam Sadeghi au dôme en turquoise.

Des Indiennes voilées, dont certaines sont étudiantes, ont rejoint les Iraniennes en hijabs noirs dans la marche, depuis Felestin So jusqu'à Inquilab So puis à l'Université.

"Parce que je suis drapée de noir, je sais que le monde ne peut pas me voir," a dit Dayyanneh, étudiante en théologie de 21 ans. "Ça ne veut pas dire que je ne peux pas voir le monde," a-t-elle ajouté.

Medhi, doctorant en pharmacie afghan, est venu demander s'il pouvait se joindre au convoi. Un activiste iranien et étudiant en espagnol, Javod Asghani, a dit que même s'il a fait partie de la campagne, il ne s'attendait pas à voir tant d'Indiens remonter à pied la rue Ayatollah Taleghani, au centre de Téhéran.

Des activistes du parti anti-Israël Hezbollah, qui est basé au Liban et qui est suspecté d'être soutenu par l'Iran, se sont joints eux aussi à la marche. Le drapeau jaune du Hezbollah flottait à côté des drapeaux palestiniens et iraniens.

Parmi les slogans qui ont retenti, on a surtout entendu "De la rivière à la mer, la Palestine sera libre" et "Intifada, Intifada – liberté, liberté pour Gaza".

Le convoi doit partir demain (14.12) pour Zanjan et Tabriz, avant de passer la frontière pour la Turquie.

Pour suivre le convoi :
Asian People's Solidarity for Palestine

Sur Facebook : India Lifeline to Gaza

Photo

Photo

Source : The Telegraph India

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Iran

Même sujet

Actions

Même date

16 décembre 2010