Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2682 fois

Hébron -

Zone militaire d'apartheid à Susiya

Par

Après l'attaque des colons, le 20 juillet, au cours de laquelle 2 Palestiniens et 4 internationaux ont été arrêtés sans raison connue, l'armée israélienne a fermé la vallée entre les villageois de Susiya et la colonie voisine.
L'armée a déclaré le secteur "zone militaire fermée" pendant 3 jours, jusqu'au 22 juillet 15h.

 Zone militaire d'apartheid à Susiya


Photo ISM : un colon, le visage couvert, attaque les bergers palestiniens dans les collines du Sud d'Hébron


Ils ont cependant clairement laissé entendre que le bouclage pourrait être prolongé pour au moins trois autres jours supplémentaires, jusqu'au vendredi 25 juillet.

Bien que les colons ne soient pas autorisés à pénétrer dans la zone militaire fermée, ils y ont construit un avant-poste le 20 juillet. De plus, on les a vu faisant paître leurs moutons dans la zone fermée le lundi 21 au matin et le mardi 22 juillet.

Les Palestiniens ont appelé l'armée pour qu'elle fasse dégager le secteur, mais les soldats ont laissé les colons rester.

Il semble donc que la fermeture ne concernait que les Palestiniens.

La fermeture de la terre limite le pacage des troupeaux des villageois palestiniens parce qu'il n'y a pas assez d'herbe ni d'eau dans la petite zone qui leur est allouée.



Deux Palestiniens et quatre internationaux arrêtés à Susiya

Le dimanche 20 Juillet, deux Palestiniens et quatre internationaux ont été arrêtés à Susiya, dans les collines du Sud d'Hébron, après s’être confrontés à des colons alors qu’ils faisaient paître des moutons.

Le groupe a été arrêté en dépit du fait que la veille, l'armée israélienne avait confirmé qu'ils étaient autorisés à faire paître le bétail dans ce secteur.

En début de matinée, alors que le groupe partait, un colon, le visage couvert, s’est mis à courir dans leur direction pour les chasser tout en hurlant : «C’est ma terre».

Il a été bientôt rejoint par 4 autres colons armés de bâtons qui ont forcé les Palestiniens et les internationaux à quitter rapidement le secteur.


Des soldats israéliens sont alors arrivés et ont détenu le groupe, alors qu’ils n’avaient fait qu’emmener les moutons dans le secteur pour lequel ils avaient précédemment donné leur accord et filmé l’attaque des colons. La police israélienne est alors arrivée et a arrêté le groupe.

Le groupe a été emmené en garde à vue pendant huit heures au commissariat de police de Kiryat Arba, avant d’être soudainement tous libérés sans inculpation.

L'un des membres du groupe a demandé à Abou Mohammed, l’un des Palestiniens arrêtés, comment il se sentait :

«Je suis très fatigué et je suis très en colère. Je n'ai aucun droit en tant que Palestinien. Les droits s'appliquent de façon totalement différente pour les Arabes et pour les Juifs. Les colons peuvent faire ce qu'ils veulent pour nuire aux Arabes et l'armée les soutiendra toujours. Les Palestiniens sont arrêtés sans raisons, tout comme nous aujourd'hui. La législation israélienne est du côté des colons."

Il y a eu récemment une augmentation des problèmes liés aux colons dans le secteur de Susiya avec des attaques de plus en plus fréquentes, et l'armée israélienne et la police continuent à ne rien faire pour protéger les agriculteurs palestiniens dans la région.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

ISM

Même date

21 juillet 2008