Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1816 fois

Jérusalem -

105 civils palestiniens blessés par l’armée et les colons israéliens à Jérusalem

Par

24.04.2021 - Des extrémistes juifs israéliens sont arrivés prêts à en découdre jeudi soir 22 avril, lors d'une marche de protestation prévue pour "restaurer la dignité juive" en "cassant la gueule aux Arabes". Les forces israéliennes ont soutenu leurs initiatives.
Des colons israéliens scandant "Mort aux Arabes" ont défilé dans les rues de Jérusalem jeudi soir, attaquant des Palestiniens, notamment les fidèles palestiniens qui se rendaient à la mosquée al-Aqsa pour les prières du Ramadan.

105 civils palestiniens blessés par l’armée et les colons israéliens à Jérusalem

Les colons font partie d'un groupe israélien de droite appelé Lehava, qui a organisé la marche de l'attaque dans le but déclaré de "restaurer la dignité juive" en "cassant la gueule aux Arabes" (pour en savoir plus sur Lehava et d'autres groupes extrémistes, cliquez ici).

Des contre-manifestants, dont des Israéliens et des Palestiniens de gauche, se sont rassemblés sur la place Zion pour tenter d'empêcher la marche des assaillants de pénétrer dans les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est. Un autre groupe a tenté de s'opposer aux assaillants à la porte de Damas, l'une des entrées de la vieille ville de Jérusalem.

Mais les agresseurs ont débordé les contre-manifestants et se sont dirigés vers le quartier palestinien de Sheikh Jarrah, où ils ont crevé les pneus de dizaines de véhicules palestiniens dans la rue Al-Mutran.

Vidéo sur Quds News Network

Lehava rejoint par l'armée israélienne

Les soldats israéliens ont participé à l'attaque contre les civils palestiniens et les contre-manifestants, attaquant les Palestiniens avec de l'eau puante lancée depuis des camions, des gaz lacrymogènes et des balles en acier recouvertes de caoutchouc. 105 Palestiniens ont été blessés dans les attaques des colons et des soldats israéliens.

La majorité d'entre eux ont été soignés pour leurs blessures et ont pu regagner leurs domiciles, mais 22 sont à l'hôpital dans un état modéré à grave. Au moins un Palestinien a été touché par des balles réelles tirées par la police des frontières israélienne. Il a été touché à la tête et est dans un état critique.

Selon le quotidien israélien Ha'aretz, les groupes israéliens qui ont organisé la marche ont appelé à la violence dans des groupes de médias sociaux - dont certains étaient modérés par Itamar Ben-Gvir, législateur israélien de droite. Dans les messages, les participants à la marche ont posté que les Arabes (c'est-à-dire les Palestiniens de Jérusalem) devraient être pendus, et un membre a écrit : "Aujourd’hui nous allons bruler des Arabes, les cocktails Molotov sont déjà dans le coffre."

La zone où les attaques ont eu lieu est proche de l'endroit où, en 2014, Mohammad Abu Khdeir, 16 ans, a été enlevé par une bande d'Israéliens fanatiques d'extrême-droite, torturé, couvert d'essence et brûlé dans un meurtre brutal motivé par le racisme anti-arabe des agresseurs.

Après la nuit de violence anti-palestinienne de jeudi soir, vendredi matin, les jeunes Palestiniens sont descendus dans la rue dans les quartiers de Wadi al-Joz et al-Tur à Jérusalem-Est, où un colon israélien qui traversait le quartier en voiture a vu sa voiture saisie et incendiée par des jeunes Palestiniens. Personne n'a été blessé dans cet incident.

Le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh a condamné les attaques des colons et des soldats israéliens comme "un terrorisme d'État organisé visant à judaïser la Ville Sainte, à lui imposer des faits erronés et à porter atteinte à ses lieux saints".

Dans une déclaration, le Premier ministre a appelé la communauté internationale et les comités internationaux des droits de l'homme à condamner ces attaques et à œuvrer pour assurer une protection internationale aux citoyens de Jérusalem.



Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Colonialisme

Même auteur

IMEMC