Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1938 fois

Negev -

16 enfants palestiniens de plus se retrouvent sans toit

Par

Hier mercredi 13 juin à 8h du matin, des centaines de policiers, accompagnés par un hélicoptère et deux bulldozers, sont arrivés dans le village de Tarabin al-Sanaa, situé près de la riche ville juive d'Omer, dans le désert du Néguev. Ils ont démoli 2 maisons. 16 enfants sont sans logis, l'un à 2 mois, un autre 9 mois. Lorsque j'ai demandé à leur père où ils allaient loger cette nuit, il m'a dit : "Je vais monter une tente, que puis-je faire ?".

16 enfants palestiniens de plus se retrouvent sans toit


Lorsqu'ils sont entrés chez lui, le jeune homme de 17 ans dormait encore. 30 policiers se sont jetés sur lui. Il a eu peur et s'est débattu. Alors ils l'ont arrêté. 3 autres jeunes gens ont été arrêtés aujourd'hui.

Ces invasions policières ne sont pas nouvelles à Tarabin al-Sanaa. Omer, la ville voisine, a voulu le déloger pour ne pas avoir à s'occuper de voisins pauvres, et surtout parce la valeur de la terre, si elle est débarrassée des Bédouins et rattachée à la municipalité, va grimper en flèche.

Badash, le maire de la ville, essaie de réaliser ce projet depuis des années. Il s'est arrangé pour élargir la zone de la municipalité de manière à inclure le village, sans aucune intention, évidemment, de les faire bénéficier des services municipaux d'enlèvement des ordures, des écoles, et de l'utilisation des services médicaux d'Omer.

Ensuite, il a réussi à convaincre les autorités de donner un autre terrain au village. Le gouvernement l'a fait, mais ils ont continué de traiter avec les Bédouins d'une manière vraiment tordue. Ils ont choisi un chef, si l'on peut dire, l'ont "acheté" et il devait convaincre le reste de la communauté de déménager. Ca a à peu près marché.

Il a réussi à convaincre la moitié des villageois de signer et de partir. L'autre moitié a demandé à voir le contrat qu'il avait signé avec le gouvernement.

Jusqu'à aujourd'hui, le gouvernement a refusé de montrer le contrat aux gens du village. Il refuse également de négocier avec le chef élu du village (lors d'élections ouvertes et démocratiques que les villageois ont organisées et qu'ils ont demandé à des avocats des Droits de l'Homme de surveiller).

Maintenant, le gouvernement fait ce qu'il fait, la plupart du temps, quand il est coincé : il démolit les maisons des Bédouins.

Pour plus d'informations, contacter :
Yeela Raanan
Le Conseil Régional pour les villages non reconnus du Neguev
Téléphone : 08-6283043

Source : ISM

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

ISM

Même date

14 juin 2007