Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2903 fois

Jérusalem -

30 Palestiniens sans abri après la démolition de leur maison à Jérusalem (vidéos)

Par

01.03.2017 - Les forces israéliennes ont démoli un immeuble dans le quartier Issawiya, à Jérusalem Est occupée, mercredi matin, sans aucun avertissement préalable, laissant 30 Palestiniens à la rue, sous prétexte qu’il avait été construit sans le permis requis par les autorités israéliennes et pratiquement impossible à obtenir.

30 Palestiniens sans abri après la démolition de leur maison à Jérusalem (vidéos)

C’est la troisième fois que l’immeuble, composé de quatre appartements sur deux niveaux – est détruit en 15 ans de bataille administrative pour légaliser la structure.

Des dizaines de membres des forces spéciales israéliennes et des équipes de la mairie israélienne de Jérusalem ont donné l’assaut à Issawiya vers 4h30 du matin et ont encerclé le bâtiment appartement à Khalid Nimr Mahmoud (ci-dessous)

Photo

Des témoins ont dit que les résidents ont été jetés dehors sans avoir le temps de prendre leurs affaires.

Des équipes de la municipalité avaient évacué une partie du contenu du bâtiment avant que les bulldozers entreprennent la démolition sur les tas de meubles et autres biens que la pluie battante a ruinés.

Khalid Nimr Mahmoud a déclaré à Ma’an qu’Israël a refusé à plusieurs reprises de délivrer des permis pour l’immeuble ; il a commencé la bataille administrative pour légaliser sa maison en 2002.

Photo

Il a dit que des audiences ont eu lieu à la cour de la magistrature de Jérusalem ces derniers jours pour reporter la démolition, mais que les juges ont ordonné qu’elle soit effectuée de toute façon et ils ont statué contre toute autre report.

Il a dit que la municipalité a rejeté mardi l’appel final contre la démolition, mais n’a pas précisé de date pour la démolition elle-même.

La famille de Mahmoud et les autres familles vivant dans l’immeuble ont donc été stupéfaites et prises au dépourvu que la démolition intervienne dès le lendemain matin.

Photo

Selon Mahmoud, des bulldozers israéliens ont démoli l’immeuble une première fois en 2002, puis à nouveau en 2003. Il a reconstruit la maison, où il vivait avec sa famille, la famille de sa fille, la famille d’Omar Naim Kastero et la famille de Atta Dirbas, 30 personnes au total dont 4 enfants.

Mahmoud a dit qu’il paie toujours une amende municipale de 75.000 shekels (environ 19.500€) pour les infractions à la construction les plus récentes, en plus de l’amende de 20.000 shekels (environ 5.200€) qui lui a été infligée en 2002.

Muhammad Abu al-Hummus, membre du comité de suivi local, a confirmé que la municipalité a rejeté pendant 15 ans les cartes structurales présentées par les résidents pour l’expansion du bâtiment.

Photo

Abu al-Hummus a dit que les autorités israéliennes se livraient à de la « vengeance » sur les Palestiniens dans le territoire occupé et à l’intérieur d’Israël par les démolitions de maison, pour apaiser l’opinion publique israélienne d’extrême-droite, en particulier après l’évacuation de l’avant-poste colonial Amona.

Solliciter pour un commentaire, un porte-parole de la municipalité de Jérusalem a dit à Ma’an que, « Aujourd’hui, la mairie a exécuté les ordres du tribunal de démanteler une structure illégale construite sur un terrain affecté à un usage public. »

Photo

Les autorités israéliennes ont intensifié l’émission d’ordres de démolition contre les Palestiniens de Jérusalem-Est en particulier après que le maire de Jérusalem Nir Barakat a averti que la démolition de l’avant-poste colonial d’Amona, en Cisjordanie occupée, entraînerait la démolition de masse de maisons palestiniennes construites sans le permis que les Palestiniens n’arrivent pratiquement jamais à obtenir.

Le mois dernier, les autorités israéliennes ont démoli au moins 3 maisons à Issawiya en une seule journée, et en janvier, un homme du quartier a été obligé de démolir sa propre maison conformément à un ordre de la municipalité.

Selon des documents des Nations-Unies, au 20 février 2017, 33 structures appartenant à des Palestiniens ont été démolies par Israël à Jérusalem-Est depuis le début de l’année, provoquant le déplacement d’au moins 57 Palestiniens. En 2016, 190 structures palestiniennes avaient été démolies à Jérusalem-Est.

(…)




Une autre vidéo déchirante et révoltante ici

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Démolition de maison

Même auteur

Maan News