Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1553 fois

Ramallah -

30 blessés, 200 personnes arrêtées par les forces de sécurité palestiniennes lors d'une manifestation anti-Annapolis à Ramallah

Par

30 manifestants ont été blessés quand des centaines de policiers palestiniens et des membres des forces de sécurité palestinienne lourdement armés ont dispersé une manifestation pacifique opposée à la conférence internationale d'Annapolis dans la ville de Ramallah en Cisjordanie.
Huit personnes ont été arrêtées, dont Jamal Juma, le coordinateur de Stop The Wall, le mouvement populaire Contre le Mur de l'Apartheid

30 blessés, 200 personnes arrêtées par les forces de sécurité palestiniennes lors d'une manifestation anti-Annapolis à Ramallah

Des témoins ont déclaré que les policiers et les gardes présidentiels ont utilisé des matraques et du gaz lacrymogène pour disperser les 500 personnes participant à la manifestation qui était organisée malgré l'interdiction de manifestations publiques mise en vigueur par le Ministère palestinien de l'Intérieur.

Huit personnes ont été arrêtées, dont Jamal Juma, le coordinateur de Stop The Wall, le mouvement populaire Contre le Mur de l'Apartheid.

Mu'ammar Urabi, le directeur de la Watan TV à Ramallah, membre du reseau Maan, fait partie des personnes agressées par la police palestinienne.

Wael Shuyokhi, un correspondant d'Al-Jazeera a été également sauvagement frappé alors qu'il couvrait la manifestation à Ramallah.

Haithem El-Zabri, l'activiste et propriétaire de Palestine Online Store a également été tabassé et arrêté.

Lors d'une deuxième manifestation à Ramallah, mardi après-midi, des témoins ont déclaré que plus de 200 manifestants du Mouvement pan-Islamiste Hizb ut-Tahrir ont été arrêtés par les forces de sécurité palestiniennes. Des personnes âgées, des hommes et des femmes, des militants et des journalistes ont été tabassés et emprisonnés.

Des témoins ont ajouté que les forces de l'Autorité palestinienne avaient cerné la mosquée Abdel Nasser à Ramallah, tiré à balles réelles et utilisé des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Les organisateurs ont déclaré que plus de 14 bus de manifestants ont été incapables de parvenir à Ramallah en raison d'un important déploiement des forces de sécurité palestinienne dans l'ensemble de la Cisjordanie .

Ahmad Muslamani, le chef du Palestinian Health Work Committees, l'une des organisations qui ont organisé la manifestation, a condamné la répression, la qualifiant d'atteinte à la liberté d'expression. "Nous allons continuer d'exprimer notre opinion. C'est notre droit", a-t-il dit.

Des dizaines d'organisations de la société civile palestinienne dans l'ensemble de la Cisjordanie , à Gaza, et à l'intérieur d'Israël ont approuvé un programme en opposition à la conférence d'Annapolis. Une déclaration conjointe des organisateurs de la manifestation appelait à un processus de négociation "afin de mettre en oeuvre les droits historiques et inaliénables de notre peuple, et l'établissement d'un échéancier pour une telle mise en oeuvre et non pas des négociations sur les droits eux-mêmes."

Ces organisations sont particulièrement préoccupées par le droit au retour des réfugiés palestiniens, qu'ils craignent être remis en cause dans le processus d'Annapolis.

Lire la Déclaration de Principes

Voir les photos de la manifestation

Voir les images de la répression des forces de sécurité palestiniennes


Le gouvernement palestinien a interdit lundi la tenue en Cisjordanie de toute manifestation hostile à la réunion de "paix"
Par AFP

Des bousculades se sont produites mardi à Ramallah où la police est intervenue pour empêcher la tenue de deux manifestations, les rassemblements hostiles à la conférence d'Annapolis ayant été interdites la veille par le gouvernement palestinien.

Les policiers palestiniens brandissant des matraques ont bousculé les manifestants et en ont arrêté six sur la place al-Manara, dans le centre ville de Ramallah, rapporte un correspondant de l'AFP sur place.

Les manifestants, quelque 200 personnes brandissant des drapeaux palestiniens, ont tenu tête aux policiers, refusant de se disperser.

Les journalistes présents ont reçu ordre de quitter les lieux.

Deux rassemblements étaient prévus sur la place al-Manara à quelques heures de la réunion internationale d'Annapolis, près de Washington, destinée à relancer le processus de paix israélo-palestinien au point mort depuis sept ans.

La première devait demander l'arrêt de la colonisation israélienne en Cisjordanie , la seconde pour exiger des Etats-Unis, hôte de la réunion d'Annapolis, de ne pas oublier la question des prisonniers détenus par Israël.

Le gouvernement palestinien a interdit lundi la tenue en Cisjordanie de toute manifestation hostile à la réunion de paix.

str-yad/jp/jlb

AFP 271243 NOV 07

Source : http://www.maannews.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Résistances

Même auteur

Maan News

Même date

27 novembre 2007