Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2175 fois

Jérusalem -

30 maisons de Bédouins détruites pour la future expansion de la colonie israélienne de Maaleh Adumin

Par

Cinq familles bédouines se retrouvent sans abri après que leur village ait été détruit par les forces israéliennes. Les Israéliens ont détruit les tentes dans lesquelles les familles étaient forcées de vivre suite à multiples expulsions de leurs maisons. L'expulsion est destinée à faire de la place pour l'expansion de la colonie voisine de Ma'ale Adumim, qui est illégale selon le droit international.

30 maisons de Bédouins détruites pour la future expansion de la colonie israélienne de Maaleh Adumin


Photo Stop The Wall : Un jeune de la communauté Jahalin, avec dans le fond la colonie de Ma'ale Adummim

D'après Stop The Wall, la démolition a eu lieu le 3 février, quand un important contingent de soldats, 200, selon un témoin, et leurs équipements militaires sont arrivés dans la communauté. Ils ont déclaré la région zone militaire fermée, ont arrêté les familles qui se trouvaient dans les tentes, et ont détruit les structures ainsi que leur contenu. Les tentes appartenaient à Kayid Salem et à ses quatre fils, et étaient utilisées pour loger leurs familles respectives.

L'opération a pris fin dans la soirée, avec le retrait des soldats qui ont laissé les familles sans abri pour la nuit. Alors que les familles touchées obtenaient deux tentes de la Croix-Rouge, ce n’était pas suffisant pour répondre à leurs besoins.

Kayid Salem a déclaré à Stop The Wall : «Ils nous ont laissé à la rue entre le soir et la nuit, où pouvons-nous aller? Il n'y a nulle part où aller, tout est confisqué et fermé pour les colonies. Où allons-nous aller, qui va nous fournir un abri?"

Cette communauté Jahalin est située à l'est d'al-'Eizariya, à Bir al-Maskub. L'ensemble de la communauté est menacée d'expulsion. En plus de la famille de Salem, 14 autres familles, environ 100 personnes, ont reçu l’ordre de ramasser leurs affaires et de quitter la région. L’objectif est de dégager le secteur pour l'expansion de Ma'ale Adumim.

En fait, quelques jours après la démolition, il a été annoncé que le projet d'infrastructure, la première tranche du projet d'expansion de la colonie, était achevé. Cela inclut notamment la création de routes et de ponts ainsi que la construction d'un poste de police.

Les travaux de la deuxième tranche sont sur le point de commencer, et impliquent la construction de centres commerciaux, d’hôtels, des parcs publics et d'un centre de loisirs pour enfants, ainsi que de plus 3500 logements résidentiels.

La mise en œuvre de cette expansion nécessite le transfert forcé des dizaines de familles des communautés Bédouines Jahalin et ak-Ka'abana.

Tout d'abord expulsés de Tel 'Arad en 1948, les Bédouins Jahain ont ensuite été déplacés à de nombreuses reprises de leurs maisons, d'abord pour faire place à la création d'un État juif et ensuite, à plusieurs reprises, pour faire place à des colonies en Cisjordanie .

Source : http://www.imemc.org/article/58837

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

10 février 2009