Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2567 fois

Ramallah -

4ème manifestation non-violente contre la route d'Apartheid 443

Par

Une 4ème manifestation non-violente contre la route d'Apartheid 443 a eu lieu aujourd'hui. 150 Palestiniens et internationaux ont marché sur le côté de la route pour protester contre le système d'apartheid israélien, dont fait partie la route 443.
Même si la route 443 est située en Cisjordanie, et que son élargissement a été construit sur des terres palestiniennes confisquées, les Palestiniens ne sont pas autorisés à l'utiliser

4ème manifestation non-violente contre la route d'Apartheid 443


Le système de routes séparées est devenu un symbole du système d'apartheid dans les territoires occupés, qui traite les Palestiniens comme une population inférieure.

Un autre exemple du système d'apartheid le système judiciaire en vertu duquel les Palestiniens sont maintenus sous loi militaire et peuvent être détenus pendant de longues périodes sans inculpation, tandis que les Israéliens bénéficient de tous les privilèges du droit civil

L'armée israélienne a tenté d'arrêter par la force le cortège, mais les manifestants ont réussi à atteindre le bord de la route et ils ont pû protester pendant environ une heure et transmettre leur message aux conducteurs des véhicules.
La moitié des manifestants étaient des jeunes qui avaient n'avaient pas de cours puisque la journée était fériée.

À la fin de la protestation certains des jeunes ont grimpé à un lampadaire et y ont accroché un drapeau palestinien. La police israélienne a empêché des activistes israéliens de se joindre à la manifestation en installant un barrage routier, ce qui a créé un énorme embouteillage.

À la fin de la protestation, environ 25 hommes se sont agenouillés et ont prié à côté des soldats, les soldats ont parfois poussé les hommes en prière.


الاحتجاج الرابع من نوعه في سلسلة من الاحتجاجات على طريق رقم 443 للفصل العنصري

جاج الرابع في سلسلة من الاحتجاجات اللاعنفية ضد طريق رقم 443 للفصل العنصري. وقام 150 ناشطا فلسطينيا ودوليا بالمسير على جانب الطريق للاحتجاج على نظام الفصل العنصري الاسرائيلي، والذي يشكل طريق رقم 443 جزءا كبيرا منه. وعلى الرغم من ان الطريق السريع رقم 443 يقع في الضفة الغربية وان عملية توسيعه حدثت على أراض فلسطينية مصادرة، فانه من المحظورعلى الفلسطينيين استخدامه.


شبكة الطرق المنفصلة هذه اصبحت رمزا لنظام الفصل العنصري في الاراضي المحتلة والذي يعامل الفلسطينيون على انهم ادنى درجة. وتشمل امثلة اخرى على ذلك النظام القانوني، حيث يُعتَقلُ الفلسطينيون بموجب القانون العسكري، ويمكن احتجازهم لفترات طويلة دون توجيه تهم اليهم، في حين يتمتّع الاسرائيليون بجميع امتيازات القانون المدني.

الجيش الاسرائيلي قام بمحاولة وقف المسيرة بالقوة لكن المتظاهرين تمكنوا من الوصول الى جانب الطريق والاحتجاج لقرابة ساعة، وقاموا بنقل رسالتهم الى السائقين المارّين من هناك. كان نصف المحتجين من الاطفال الذين كانوا في يوم إجازة من المدرسة. في نهاية الاحتجاج قام بعض الاطفال بتسلق عامود انارة وعلّقوا العلم الفلسطيني. الشرطة الاسرائيلية منعت ناشطين اسرائيليين من الانضمام الى الاحتجاج من خلال اقامة حاجز عسكري، والذي سبّب ازدحام كبيرا في حركة المرور. في نهاية الاحتجاج قام حوالى 25 رجلا بالركوع والصلاة بجانب الجنود، بينما قام الجنود بدفع الرجال المصلين.


Source : http://www.apartheidmasked.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Apartheid

Même auteur

Apartheid Masked

Même date

15 novembre 2007