Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 7215 fois

Bilin -

5 Septembre 2009 : nouvelle invasion nocturne à Bilin

Par

Vers 2h30 du matin, les Forces d'Occupation Sionistes ont envahi encore une fois Bil'in. Elles ont attaqué deux maisons, mais il n-y a pas eu d’arrestation.
Elles ont perquisitionné la maison où vit Hamza Burnat (16 ans) et tenté de l'arrêter, mais il n'était pas chez lui à ce moment-là. Elles ont également perquisitionné la maison où vit Yaseen Mohammed Ali Yaseen (21 ans), mais ne l’ont pas trouvé.

Durant l’attaque des deux maisons, des militants palestiniens et internationaux ont défié les soldats en faction à l'extérieur. On leur a dit qu'ils étaient dans une «zone militaire fermée», qu’ils n'étaient pas autorisés à filmer, et qu'ils devaient rentrer chez eux. Alors que le photographe, Hamde Abu Rahma, qui avait montré sa carte de presse, continuait à prendre des photos, les soldats ont pointé une arme sur lui, et à un certain moment, ils l’ont même pourchassé.

Après d'intenses discussions des deux côtés, les soldats se sont finalement retirés sans réussir à arrêter les hommes recherchés. Quand au moment de leur départ, les Jeeps ont été entourées par des militants palestiniens et internationaux, les soldats ont lancé plusieurs grenades assourdissantes pour les disperser. Les jeeps ont ensuite quitté le village et se sont dirigées vers le Mur de l'apartheid sans victimes.


Manifestation du 4 septembre à Bil'in



Lors de la manifestation hebdomadaire d'aujourd'hui, deux manifestants ont été touchés par des bombes lacrymogènes, qui leur ont causé des brûlures mineures à la peau. Une personne a subi de graves problèmes respiratoires lorsqu'elle s’est retrouvée au beau milieu des gaz. Cependant, elle n’a pas eu besoin d’être soignée.

Alors que les manifestants arrivaient au pied du mur, les forces d'occupation israéliennes les ont d’abord regardés passivement. Puis, quelque temps après leur rassemblement, elles ont tiré une quantité importante de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Les manifestants restés malgré tout sur la ligne de front, ont continué à faire valoir leurs droits, et à contester le Mur de l'Apartheid et l'occupation militaire israélienne.

Certains des manifestants ont tenté d'ouvrir la porte intérieure, puis se sont dirigés vers le mur avec des drapeaux palestiniens. De là, ils se sont adressés aux soldats et ont accroché l'un des drapeaux sur le mur. Cinq soldats ont fit irruption en passant par la porte dans le mur pour tenter d'arrêter quelqu'un au mur alors que les gaz lacrymogènes assombrissaient le secteur. Ils se sont retirés sans procéder à aucune arrestation.

La manifestation s'est terminée sans autre incident.




Vidéo ci-dessus : Jacky Rowland, la journaliste d'Al Jazeera, se retrouve sous les gaz lacrymogènes alors qu'elle est en direct à la télévision

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://www.bilin-ffj.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Incursions

Même auteur

Eyad Bornat

Même date

5 septembre 2009