Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2096 fois

Ramallah -

5 étudiants de Birzeit arrêtés alors que l'armée israélienne continue de prendre pour cible les étudiants

Par

Campagne pour le Droit à l'Education de l'Université de Birzeit

Au cours des 3 derniers jours, 5 étudiants de l'université de Birzeit ont été arrêtés par l'armée israélienne, la plupart d'entre eux appartiennaient au Conseil des Etudiants de l'université. Il s'agit de Eyad Omar Abu Arqub, Fadi Yunis Jaber, Jalal Hosni Abu Khaled, Omar Abdelrazaq Abdellatif (tous membres du Conseil des Etudiants) et Ahmad Mahmoud Hassan

Les hommes ont été enlevés la nuit dans leurs résidences respectives, 3 de leur appartement d'étudiant dans le village de Birzeit et 2 chez leurs parents en Cisjordanie .

En vertu des lois militaires de l'occupation israélienne, l'adhésion à une branche étudiante d'un parti politique est illégale, ce qui rend des milliers d'étudiants sujets à une arrestation arbitraire.

Dans la pratique, ce large pouvoir est utilisé par l'armée comme instrument pour inciter des tensions politiques entre les étudiants pendant qu'elle choisit d'arrêter des membres d'un groupe plus que d'un autre.

"Les étudiants arrêtés qui travaillaient pour le Conseil des Etudiants se concentraient seulement sur l'apport d'un soutien local universitaire aux étudiants et rien d'autre. En réalité, ces arrestations servent à discréditer et à obstruer le travail du Conseil des Etudiants en tant qu'institution et n'ont rien à voir avec la sécurité d'Israël" déclare Fadi Ahmad, le président du Conseil des Etudiants

En fait, ce n'est pas la première fois que le Conseil des Etudiants de Birzeit est visé par les Forces de l'Occupation.

Depuis 2004, l'armée israélienne a arrêté 6 représentants élus du Conseil, dont 3 étaient présidents du Conseil au moment de leur arrestation.

L'université de Birzeit a publié hier une déclaration condamnant ces arrestations et demandant la fin de l'agression israélienne et de l'obstruction à l'éducation palestinienne.

La Campagne pour le Droit à l'Education réitère cet appel et déclare qu'il y a actuellement 99 étudiants de Birzeit en détention, dont 9 sont détenus indéfiniment sans charges conformément à la loi du Mandat Britannique de 1945 concernant la "Détention Administrative".

D'ailleurs, la Campagne souligne que 60% des arrestations ont eu lieu depuis 2004 quand Israël a également interdit aux étudiants de Gaza de venir étudier en Cisjordanie et a expulsé 4 étudiants de Birzeit vers Gaza.

Depuis lors, l'armée a également intensifié sa pratique "d'entrevue" arbitraire où des étudiants sans affiliation politique sont pris pour interrogatoire au sujet de leurs amis et famille sans aucune raison particulière.

Le Conseil des Etudiants déclare qu'au moins 30% des 2.200 étudiants vivant dans le village de Birzeit sont soumis à de telles "entrevues".

La pression psychologique et l'inquiétude provoquées par de telles entrevues peuvent être considérées comme un traitement inhumain et dégradant en vertu du droit international.

Les étudiants qui s'opposent à des tels interrogatoires sont ensuite harcelés aux checkpoints, se voient refuser des permis de travail et soumis aux invasions de leur maison.

Ces formes de harcèlement sont une infraction à la loi humanitaire internationale qui déclare qu'une puissance occupante ne devrait pas perturber la vie quotidienne de la population occupée (4ème Convention de Genève) ; et les arrestations d'étudiants, en particulier ceux qui sont en détention administrative, correspond à une infraction du "Droit à l'Education" reconnu au niveau international, qui est inscrit dans l'article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et protégé par de nombreuses institutions et conventions de l'ONU telles que l'UNESCO, le Bureau du Haut Commissaire pour les droits de l'Homme et la Convention sur les Droits de l'Enfant.


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Etudiants

Même auteur

Université de Birzeit

Même date

4 août 2007