Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2279 fois

Jérusalem -

52 blessés et 22 arrestations suite à la démolition de maisons à Jérusalem (VIDEO)

Par

Mercredi, des dizaines de résidents de Jérusalem ont été blessés dans les affrontements éclatés dans le quartier de Silwan au cours d’une incursion de centaines de policiers, gardes-frontières et des forces spéciales pour la démolition de plusieurs maisons.
22 personnes ont été blessées, 30 cas d’inhalation de gaz ont été enregistrés et 22 jeunes ont été arrêtés.

52 blessés et 22 arrestations suite à la démolition de maisons à Jérusalem (VIDEO)


Des jeunes appartenant au Fatah ont cherché d’empêcher aux soldats de démolir les maisons en jettant des pierres. La police a répondu avec des grenades, du gaz et des balles réelles. Des hommes, des femmes et des journalistes ont été fappés.

La maison de Mahmoud Sarhan, où se trouvaient environ 40 femmes et enfants, a été attaquée sous prétexte de rechercher de jeunes hommes. Oum Shuruq Abou Ghlion, veuve, habitait dans la maison de Abu Eyad Siam depuis seulement une semaine: «J’ai demandé en vain aux troupes de me laisser prendre des documents officiels, les tests médicaux de ma fille malade au coeur. Ils ne m’ont pas laissé sortir des meubles. Les bulldozers de la municipalità ont démoli la maison et je suis désormais sans abris avec mes filles».

Plusieurs résidents des maisons des familles Siam et Sarhan ont été battus, blessés et arrêtés.

A Beit Hanina, la maison de Muhammad Badr Shoiky, où il vivait avec sa femme et son enfant de deux mois, a été détruite pour la deuxième fois par les bulldozers, car elle avait été construite sans
autorisation.

Dans le quartier de Shu’afat la maison de Imad Ahmed Beshara, avec une superficie de 120 mètres carré où vivaient 10 personnes, a été démolie également.

Le conseiller pour les affaires de Jérusalem auprès du Premier ministre, Hatem Abdel Qader, a dit que: «Cette attaque brutale survient juste avant les élections municipales et c’est un appel à les boycotter».

Selon le mufti de Jérusalem, le cheikh Muhammad Hussein: «Les événements d’aujourd’hui sont des crimes odieux qui s’inscrivent dans la cadre de la politique israélienne de destruction systématique des maisons de Jérusalem, afin de déplacer notre peuple».

«Il est clair qu'Israël n'est pas intéressé à tout processus politique. Ceci est évident, étant donné les actions effectuées dans la ville de Jérusalem et leur impact sur la géographie et la démographie de la ville: durant les 10 dernières années, le gouvernement israélien a expulsé 12% de la population palestinienne de Jérusalem», a affirmé le président de l’unité de Jérusalem Ahmed Roidi.

Le porte-parole du Fatah à Jérusalem Dimitri Dlyani a condamné également la démolition des maisons et a invité «toutes les factions à accepter le document égyptien, afin d'unir les efforts contre l'occupation». (PNN)

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://french.pnn.ps/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Maisa Abu Ghazaleh

Même date

5 novembre 2008