Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3398 fois

Gaza -

7 membres de la famille Samouni retrouvés morts dans les décombres à Gaza

Par

Plusieurs corps de la famille Samouni ont finalement été retrouvés, 12 jours après une attaque des forces militaires israéliennes qui a tué un nombre inconnu des membres de la famille. Les équipes du Croissant Rouge ont enfin pu se rendre dans le quartier Zeitoun, à Gaza ville, aujourd’hui 18 janvier.

7 membres de la famille Samouni retrouvés morts dans les décombres à Gaza


8 janvier : enterrement de 3 enfants du clan Samouni, Ahmed, Mohamed et Issa, après que quelques survivants du massacre, certains blessés, aient pu rejoindre à pied, avec les corps, la principale route nord-sud de Gaza avant d'être emmenés à l'hôpital sur des brancards.

La famille a été massacrée chez elle par une attaque aérienne israélienne le 6 janvier, mais leurs corps n’ont pu être récupérés qu’aujourd’hui à cause des opérations israéliennes continues dans le secteur. 7 membres de la famille, hommes, femmes et enfants, ont été retirés des décombres. Au moins 13 autres membres de la famille manquent encore.

L’ambulance de notre équipe est partie à 10h20 ce matin pour le quartier Zeitoun. Nous n’avions pu y aller parce qu’il était bouclé par l’armée. Lorsque nous sommes arrivés à la maison de la famille Samouni, la maison était complètement démolie, le toit presque sur le sol. Nous avons fait un trou dans le toit et pendant une heure, nous avons retiré les corps. Nous avons pu en trouver 7 avant que la Croix Rouge nous demande de partir, parce que l’armée semblait revenir dans le quartier Zeitoun. Il y a toujours 13 corps dans la maison, puisqu’un des secouristes a une liste de 20 membres de la famille manquants. »
Sharon Lock - International Solidarity Movement (ISM)

Un des enfants de la famille Samouni, Ahmed Nasser, 10 ou 11 ans, a été emmené à l’Hôpital Al-Quds en très mauvais état le 6 janvier. Il avait reçu une balle dans la poitrine et avait besoin d’être intubé. Il nous a dit que les soldats étaient arrivés et qu’ils avaient enfermé toute sa famille. Lorsque les missiles ont frappé la maison, la plupart des membres de la famille ont été tués. Le père d’Ahmed est vivant, mais sa mère, ses frères et sœurs sont tous morts. Ahmed est resté près des corps des membres de sa famille pendant quatre jours avant qu’on le retrouve et qu’on l’amène ici. La première chose qu’il nous a demandé, c’est du pain et de l’eau. Beaucoup de membres de la famille manquent encore, mais aujourd’hui nous saurons avec certitude quand nous pourrons récupérer tous les corps. »
Reema Abu Lafi – infirmière à l’hôpital Al-Quds, Gaza ville.

Lire l'histoire du massacre du Clan Samouni : "Gaza : le massacre de Zeitoun", par Tom Eley, sur le site du World Socialist Web Site, 13 janvier 2009.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Crimes de guerre

Même auteur

ISM

Même date

18 janvier 2009