Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3695 fois

Hébron -

80ème anniversaire du massacre d’Hébron, une propagande sioniste

Par

Le 8 juillet 2009, pour le 80ème anniversaire du massacre d’Hébron, le Rabbin Yisroel Dovid Weiss, de Neturei Karta, a présenté le récit du Rabbin Baruch Kaplan, qui était alors étudiant à l’Ecole (Yeshiva) d’Hébron lorsque le massacre a eu lieu. Le Rabbin Kaplan accuse les sionistes d’avoir détruit la coexistence pacifique entre les Arabes et les Juifs en Palestine, affirmant qu’ils ont provoqué le massacre qui a fini par se produire.

80ème anniversaire du massacre d’Hébron, une propagande sioniste

Entretien avec le Rabbin Baruch Kaplan

Traduction libre de la transcription en yiddish d’un entretien enregistré il y a une vingtaine d’années avec feu le Rabbin Baruch Kaplan, qui était principal à l’école de filles Beis Yaakov à Brooklyn, et qui fut étudiant à la l’école talmudique d’Hébron (école religieuse) en 1929, au moment de l’assassinat de plusieurs juifs par des arabes. Rabbin Kaplan explique comment les événements se sont enchaînés, et comment ce sont les sionistes cinglés, arrogants et couards qui furent responsables des événements en provoquant les Palestiniens.


« Lorsque j’étais à Hébron en 1929, s’est produit le massacre tragique de plus d’une vingtaine étudiants, de grands savants, et de quarante autres membres de la communauté juive. Je voudrais décrire l’erreur qui a circulé dans les communautés juives – une erreur horrible, qui accusait les Arabes d’Hébron d’être des meurtriers qui avaient attaqué les Juifs simplement parce que les Arabes sont « mauvais ». Pour dissiper tout malentendu, il faut corriger cette erreur. Les Arabes étaient des gens très sympathiques, et la population juive d’Hébron vivait avec eux et avait avec eux des relations amicales. Ils travaillaient avec les Juifs, et tout le monde s’entendait très bien.

Pour vous citer un exemple, j’avais l’habitude de faire à pied un kilomètre ou deux, à l’extérieur de la ville, seul, pour aller voir un arbre dont on croyait qu’il était celui où notre patriarche Abraham a rencontré les trois angles, tel que décrit dans la Genèse. J’aimais beaucoup aller voir cet arbre, surtout en été. Le long du chemin, je discutais avec les Arabes, surtout par geste d’ailleurs parce que je ne parle pas l’arabe. Ce qui est intéressant, c’est que personne dans la yeshiva ne m’a jamais dit qu’il était dangereux d’aller parmi les Arabes. Nous vivions avec eux, et nous nous entendions très bien.

J’ai vu également une lettre du Grand Rabbin des hassidim de Ger de l’époque, le Rabbin Avraham Mordechai Alter de Pologne, au sujet de ce voyage en Terre Sainte pendant les jours où les gens parlaient d’émigrer en Palestine. Il voulait savoir quel genre de personnes étaient les Palestiniens, pour pouvoir conseiller les gens d’y aller ou non. Il a écrit dans sa lettre que les Arabes étaient des gens biens, très amicaux.

C’est pourquoi il faut mettre les choses au clair sur les accusations que les Palestiniens étaient des assassins terribles qui aimaient attaquer les Juifs. Cela n’a jamais du tout été la situation !

Les affreux sionistes d’aujourd’hui sont exactement comme leurs prédécesseurs, qui furent à l’origine des terribles souffrances en Palestine avec leurs guerres contre les Arabes, que Dieu ait pitié d’eux. A cette époque, en 1929, les sionistes avaient un slogan affirmant que le Mur des Lamentations à Jérusalem était un « symbole national » juif. Bien entendu, les Arabes n’étaient pas d’accord avec cette idée, estimant qu’ils avaient le contrôle du lieu depuis plus de 1.100 ans. Cependant, les cliques sionistes hurlaient que « Le Mur est à nous ! ». Il est difficile de comprendre pourquoi ils ressentent ça quand on sait qu’ils n’ont aucune connexion avec les lieux saints juifs que ce soit.

Un débat a éclaté dans les journaux juifs sur l’établissement d’une zone de prières permanente pour les Juifs au Mur. Cela a provoqué les Arabes, et le Rabbin de Jérusalem de l’époque, Rabbin Yosef Chaim Zonnenfeld, a supplié d’arrêter et d’être reconnaissants aux Arabes de permettre aux Juifs de prier au Mur depuis tant de siècles sans être inquiétés. Les sionistes voulaient cependant une installation permanente sous leur contrôle.

Les sionistes ont refusé de tenir compte des appels du Rabbin Zonnenfeld et ils ont appelé à une grande réunion de Juifs à Jérusalem – quelques 10.000 personnes sont venues. Un des orateurs était leur « chef Rabbin » (Avraham Isaac Kook), qui a proclamé : « Ecoute O Israël, le Mur est notre Mur, le Mur est Un » (ce qui est un jeu de mots ridicule sur le modèle de la bénédiction, « Ecoute O Israël, le Seigneur est notre Dieu, le Seigneur est Un »). C’est ça qui a provoqué le début du conflit de l’époque entre les sionistes et les Arabes.

Ensuite, nous étions en train d’étudier à la yeshiva d’Hébron et nous avons vu une troupe de gamins en pantalons courts portant des armes sur des bicyclettes et des motos ou courant dans les rues d’Hébron. Cela nous a énormément inquiétés. Que préparaient-ils ?

En bref, notre rabbin, le chef religieux de notre faculté, le Rabbin Moshe Mordechai Epstein, leur a proposé une rencontre, mais ils ont refusé. Il a été obligé d’aller les voir pour leur demander ce qu’ils préparaient. Il les a accusés de vouloir provoquer les Arabes. Ils ont répondu qu’ils venaient nous protéger ! Nous avons crié : « Allez au diable ! Dieu, aie pitié !” Ils n’ont pas voulu quitter la ville jusqu’à tard.

Ces poltrons arrogants ne sont enfuis que lorsque les dirigeants locaux des Arabes ont appelé à un grand rassemblement de la population des villages arabes des environs. Mais c’était trop tard : les Arabes se sont organisés, et le Mufti a appelé son peuple à être prêts dans la nuit de vendredi lorsque la yeshiva serait en prières. A ce stade, la yeshiva était seule contre les sionistes, mais les Arabes ne pouvaient pas distinguer entre nous et les sionistes. Malheureusement, ils ont attaqué et tué quelques-uns d’entre nous, dont le grand savant, le Rabbin Shmuel Rosenhaltz.

Le lendemain matin, nous avons entendu de l’agitation dans la ville, et pire encore, nous avons entendu les pleurs et les cris. Moi et un ami, Avraham Ushpener, habitions dans un appartement dans un immeuble de trois étages loué par un juif à un Arabe. On entendait le bruit depuis notre appartement, au troisième étage. Nous étions terrifiés de laisser entrer les Arabes parce que nous savions combien ils étaient en colère, mais un peu plus tard, les choses se sont calmées. Au total, 65 personnes ont été tuées. De l’autre côté de la ville, cependant, les Juifs ont été épargnés.

Pourquoi est-ce que je vous raconte cette histoire ? C’est parce que je voulais décrire comment ces affreux sionistes, ceux d’aujourd’hui comme ceux d’hier, furent la cause de notre souffrance ! Ils ont collaboré avec les nazis, et notre religion nous enseigne qu’une personne qui fait faire un pêché à une autre est pire que quelqu’un qui tue.

Cela me rappelle un événement raconté par le Rabbin Moshe Schonfeld, qui a rendu une fois visite au Rabbin Avraham Yeshayahu Karelitz (le Chazon Ish) lorsque l’Etat sioniste a été créé, et qu’il y avait des combats entre les sionistes et les Arabes.

Le Rabbin Schonfeld a raconté au Rabbin Karelitz ce qui se passait. Le Rabbin Karelitz lui a dit que les crimes des sionistes étaient bien pires, parce qu’ils étaient des hérétiques qui déracinaient des centaines de milliers de Juifs de leur foi et que la douleur était bien plus grande parce que nos Sages ont déclaré qu’une personne qui fait pêcher une autre est bien pire que s’il l’a tue.

De nos jours, il y a un dirigeant sioniste (Begin), dont l’arrogance et l’égoïsme sont plus importants pour lui que toute autre chose, et pour lesquels il est prêt à sacrifier des centaines de milliers de Juifs. Ces hérétiques et ces malfaiteurs, ce leader sioniste d’un Etat qui a tué le judaïsme des juifs yéménites et marocains, et de beaucoup d’autres Juifs séfarades ! C’est le travail de ces voyous et de ces gangsters. Et il y a des partis religieux juifs qui osent affirmer qu’ils aiment cet homme ?! Tout le monde soit savoir que la colère des Arabes contre nous est seulement causée par les sionistes !

Les Arabes étaient amicaux avec nous, et je peux en témoigner. Nous avons très bien vécu avec eux à Hébron. Le Rabbin Alter l’a attesté lui aussi, et ce sont ces maudits sionistes qui ont provoqué leur haine contre nous. Les sionistes osent user de leur pouvoir pour expulser les Arabes, et même aujourd’hui au Liban, ils tuent et massacrent les Arabes ; ils effacent des villages entiers avec les avions que leur donnent les Etats-Unis.

Tout le monde doit savoir qui sont les meurtriers – les sionistes sont les plus grands assassins de la terre, qui refusent de laisser le peuple juif vivre en paix soit physiquement, soit spirituellement ! »

Ci-dessous la vidéo du récit (en anglais) du Rabbin Kaplan par le Rabbin Weiss, avec de très anciennes photos d’Hébron.

« 80ème anniversaire du massacre d’Hébron, une propagande sioniste »




Pas de greffon vidéo disponible...

Source : Neturei Karta

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Histoire

Même auteur

Neturei Karta

Même date

12 août 2009