Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1869 fois

Gaza -

A Gaza, vous êtes au bord d'un volcan à cause du siège

Par

> shamikamil@yahoo.com

Le Dr. Kamil el Shami est Professeur à l'université et écrivain dans la Bande de Gaza

Si vous habitez dans la bande de Gaza, alors vous vivez au bord d'un volcan... Un volcan qui peut exploser à tout instant ; un volcan que vous prenez l'habitude de côtoyer, et vous préparez à chacune de ses explosions.
Tout ici est incertain… Si vous sortez de chez vous, vous n’êtes même pas sûr de rester en vie jusqu’au soir !

Si par chance vous rentrez, il est fort probable que vous ne trouviez plus votre maison à votre retour ; et si elle est toujours là, vous craignez alors que ce soit votre famille toute entière qui ait disparu.

Si vos proches sont bien là, il se peut que l’un d’entre eux soit absent… Vous le cherchez, vous essayez de le joindre par téléphone, vous demandez à ses amis s’ils ne l’ont pas vu, vous le recherchez partout : à la mer, dans les rues, dans les vallées, n’importe où ! Jusqu’à ce que vous le trouviez …
Enfin ! Vous vous sentez un peu plus calme maintenant...

Vous continuez votre chemin, à la recherche de nourriture, de médicaments, de livres, de carburant, et tout ce dont vous avez besoin. Vous trouvez certaines de ces choses dont vous avez besoin, les autres non, vous les oubliés… Vous devrez vous débrouiller et avancer…

Vous êtes immobile et en danger. Ce danger qui vous guette arrivera du ciel, de la mer ou de la terre.

Il surgi pendant votre sommeil, sur votre lieu de travail et même quand vous prier.

Quand vous êtes à Gaza, vous n’avez aucun contrôle sur vos faits et gestes. Vous mangez ce que l’on vous donne, vous vous couchez aux heures imposées, et vous vivez comme on vous l’ordonne.

Vous endurez, vous souffrez, vous sentait que vous êtes entrain de vous effondrez mais vous vous reprenez car il faut continuer…

Quand vous êtes à Gaza, vous ne devez pas penser au-delà des frontières. Vous n'avez pas le droit de rêver, de vous évader même pour une minute et de regarder le soleil.
Il vaut mieux pour vous rester dans l’ombre, disparaître avec vos rêves et vos ambitions.

La patrie est un mot tabou, vous n'avez pas le droit de l’évoquer. Vous ne pouvez pas voyager, vous promener ou ne serais ce même juste écrire une ligne sur le sable… il n’y a pas de remède.

Vous êtes là dans votre pays, à la recherche de solutions, de solidarité, de soutiens et d’assistance au-delà de la frontière. Sans jamais oublier cet ami que vous avez perdu et dont vous n’avez de nouvelles.

Vous espérez un geste, un mot qui vous mènera à la liberté tout en gardant la tête haute. Liberté dont jouie le monde entier excepté la Bande de Gaza. Il n’y a que la voix de Mme Fairuz qui crie "n'appelle pas il n'y a personne ". Donc vous devez vous reprendre et poursuivre car vous êtes dans la Bande de Gaza

Vous êtes en état de siège .vous devez accepter d'être entouré. mais, vous ne devez pas aborder les outils de ce siège, et si vous n'acceptez pas de l’être, vous seriez en dehors de la légitimité.

C'est une souffrance pour la patrie, l'impôt et le prix à payez pour cette Patrie qui malgré tout reste plus belle que les palais de la France.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Dr. Kamil el Shami

Même date

22 mai 2008