Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4234 fois

Ramallah -

Action BDS à Ramallah : 4 arrestations, dont celle de Bassem Tamimi

Par

24.10.2012 - Quatre personnes, dont Bassem Tamimi, le chef du Comité populaire de Nabi Saleh, ont été arrêtés aujourd'hui par la police israélienne lors d'une action pacifique organisée par les Palestiniens dans un supermarché israélien près de la colonie illégale de Shaar Binyamin, au nord de Ramallah, pour appeler au boycott des produits israéliens. Deux palestiniens ont été blessés et évacués en ambulance. Pendant son arrestation, il semble que Tamimi a eu plusieurs côtes cassées. Deux des arrêtés sont des activistes internationaux pour les droits de l'homme. L'un est américain et l'autre polonais.

Action BDS à Ramallah : 4 arrestations, dont celle de Bassem Tamimi

Vers 10h ce matin, des militants palestiniens et internationaux se sont rassemblé sur le parking du supermarché Rami Levi, qui est fréquenté par des Israéliens des colonies illégales voisines. Les activistes sont entrés dans le supermarché qu'ils ont parcouru en tenant des pancartes appelant au boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) et des drapeaux palestiniens.

Photo

Les manifestants ont quitté le supermarché d'eux-mêmes lorsque l'armée israélienne est arrivée sur les lieux. A la sortie, une quarantaine de policiers, de policiers des frontières et de soldats les attendaient sur le parking. Là, les autorités d'occupation ont attaqué les manifestants et tiré des grenades assourdissantes sur le groupe.

Photo

Alors que les manifestants restaient non violents, les soldats leur ont donné des coups de poing et les ont trainés par terre. Lorsque les manifestants ont tiré un Palestinien des griffes des soldats pour empêcher son arrestation, ces derniers ont pris sa canne de marche alors qu'il était au sol, et il n'a plus pu marcher sans aide. Les soldats ont lancé une grenade assourdissante à quelques mètres de la tête d'un autre Palestiniens qui était déjà inconscient suite à l'attaque des forces d'occupation.

Photo

Bassem Tamimi est le chef du Comité populaire de Nabi Saleh, un village parmi tant d'autres qui a beaucoup souffert de la création et de l'expansion des colonies illégales en Cisjordanie occupée. La colonie Halamish a été construite à moins d'un kilomètre de Nabi Saleh, volant une grande partie des terres du village, ainsi que la source qui fournissait l'eau vitale au village. Tamimi vient de passer 13 mois dans une geôle israélienne, accusé de "participer à des rassemblements illégaux". Il a été libéré sous caution en avril dernier, pour s'occuper de sa mère âgée qui venait d'avoir une attaque cardiaque.

Photo
Bassem Tamimi arrêté


L'action d'aujourd'hui a été organisée dans le cadre de la campagne BDS pour appeler au boycott des produits israéliens.

Les manifestants arrêtés sont toujours détenus au poste de police de la colonie illégale Shaar Binyamin.

Photo

Photo

Photo

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Boycott

Même auteur

ISM

Même date

24 octobre 2012