Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2387 fois

Hébron -

Action urgente : le quartier Tel Rumeida et la rue Shuhada déclarés "zone militaire fermée'' à Hébron/AL-Khalil

Par

Appel en anglais mis en ligne sur le site de ISM-Palestine le 11 janvier 2016, mis à jour le 17.

Le Mouvement International de Solidarité (ISM) et ses supporters exhortent la communauté internationale à réagir immédiatement contre la déclaration “zone militaire fermée” du quartier de Tel Rumeida et de la rue Shuhada, à Hébron/Al-Khalil. Depuis le 1er novembre 2015, les résidents palestiniens ont été forcés de s’enregistrer auprès des forces d'occupation sous peine de se voir refuser l’accès à leur maison, tandis que les colons israéliens parcourent librement les rues de la ville. Depuis le 3 novembre, tous les non-résidents, entre autres les personnes travaillant pour la défense des droits de l'homme, les médecins et les enseignants sont interdits d'accès.

Action urgente : le quartier Tel Rumeida et la rue Shuhada déclarés 'zone militaire fermée'' à Hébron/AL-Khalil

Le nouveau checkpoint qui verrouille l'entrée du quartier Tel Rumeida, à Al-Khalil
La zone militaire fermée, déclarée le 1er novembre, a été délimitée de manière à inclure les quartiers palestiniens tout en excluant les colonies israéliennes adjacentes. Cette mesure discriminatoire est maintenue en place par des documents militaires dénués de signatures ou de tampons officiels.

C’est encore une nouvelle démarche pour expulser les Palestiniens de Tel Rumeida et de la rue Shuhada,” explique Jenny, de l’équipe ISM à Hébron/Al-Khalil.

Ces restrictions de mouvement constituent clairement un acte de punition collective envers la communauté palestinienne d’Hébron/Al-Khalil, une mesure illégale au regard du droit international. L’article 33 de la Convention de Genève spécifie que “aucune personne protégée ne peut être punie pour une offense qu’il ou elle n’a pas personnellement commise. Les punitions collectives et, dans le même temps, toutes les mesures d’intimidation ou de terrorisme sont prohibées”.

Les soldats israéliens et les colons rendent impossible la vie des résidents palestiniens pour les forcer à quitter leurs maisons de leur 'plein gré'. C’est un crime au regard du droit international. Ils visent les activistes pour les empêcher de dire la vérité et d’informer le monde,” explique Abed Salaymeh, résident de Tel Rumeida.

Les internationaux ainsi que les locaux risquent constamment les attaques de l’armée israélienne ou celles des colons israéliens, et ils sont actuellement particulièrement visés à cause de leur volonté de documenter les injustices dont ils sont témoins. Les activistes n’ont plus accès à certaines zones de la ville et font face à de régulières arrestations arbitraires, comme le 3 novembre, le 26 novembre, le 27 novembre, et dernièrement le 28 novembre. Les défenseurs des droits de l’homme, dont le travail a été jugé important par les Nations Unis, sont constamment en danger, même dans leurs propres maisons, lorsqu’ils en sont illégalement expulsés. La déclaration de “zone militaire fermée” a récemment été étendue et renouvelée jusqu’à la fin du mois de janvier.

Ces mesures interviennent après que les forces israéliennes ont tué Homan Adnan Said et Islam Rafiq Ebeido, les 27 et 28 octobre dans le quartier de Tel Rumeida. Le gouvernement israélien affirme que les deux hommes ont été “neutralisés” alors qu’ils attaquaient des soldats israéliens, mais de nombreux témoins visuels nient cette affirmation. Les images du système de vidéosurveillance n’ont jamais été diffusées par l’armée. Depuis le début du mois d’octobre, 163 palestiniens ont été tués par les forces d’occupation ; Amnesty International a qualifié ces actes d’exécutions sommaires.

L'objectif de ces dispositions, restrictions, verrouillages et violations des droits de l'homme est principalement et exclusivement de faire taire les voix palestiniennes et, à long terme, d'éliminer les habitants du secteur.

ISM et ses supporters appellent à :

- la fin immédiate de ladite "zone militaire fermée" à Tel Rumeida et rue Shuhada,
- l’arrêt des menaces et du harcèlement envers les résidents et les activistes,
- la levée des restrictions de déplacements dans le centre d'Hébron/Al-Khalil,
- la fermeture de toutes les colonies au sein même et autour d'Hébron/Al-Khalil,
- l’application de la loi civile et non de la loi militaire pour les Palestiniens,
- la suspension de l’association UE-Israël jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit international,
- la restitution à leurs familles des corps des Palestiniens tués par les forces d'occupation israéliennes, conformément aux dispositions de l’article 17 de la convention de Genève de 1949.

Source : Palsolidarity

Traduction : CL pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

ISM