Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1129 fois

Palestine -

Appel du père de Mahmoud Sarkak à sauver la vie de son fils

Par

Notre frère et fils, Mahmoud Sarsak, footballeur professionnel de 25 ans du camp de réfugiés de Rafah, dans la Bande de Gaza, entre aujourd'hui dans son 72ème jour de grève de la faim*. Nous vous demandons de soutenir Mahmoud et sa revendication d'un traitement équitable. Votre voix peut contribuer à sauver sa vie et à remporter une petite victoire contre l'injustice.

Appel du père de Mahmoud Sarkak à sauver la vie de son fils

Manifestation de soutien aux grévistes de la faim à Gaza le 25 mai 2012 (photo Joe Catron, ISM-Gaza)
Mahmoud est emprisonné par Israël depuis trois ans, après son arrestation du 22 juillet 2009 au checkpoint d'Erez, à Gaza, alors qu'il partait rejoindre l'équipe nationale de football de Palestine pour un match dans le camp de réfugiés de Balata, Naplouse.
 
Après son arrestation, il a été transféré à la prison Ashkelon où il a été interrogé pendant 30 jours, avant de se voir remettre un ordre de détention, le 23 août 2009, dans le cadre de la loi israélienne sur les "combattants illégaux" israélienne. Addameer, le groupe de soutien aux prisonniers et aux droits de l'homme, affirme que "dans la pratique, la loi sur les combattants illégaux contient moins de protection pour les détenus que le peu qui leur est garanti par les ordres de détention administrative en Cisjordanie ," et permet à l'Etat israélien de détenir les Palestiniens de Gaza pour une durée indéterminée sans accusation ni procès.
 
Mahmoud a entamé une grève de la faim le 19 mars 2012 pour protester contre sa détention sans accusation ni procès, exigeant d'être informé des raisons de ses 3 années de détention et d'être autorisé à se défendre lui-même, comme c'est son droit le plus fondamental en vertu du droit international. Après avoir commencé sa grève de la faim, il a été transféré à la prison du Naqab le 6 avril, puis en isolement à la prison Eshel. Le 16 avril, il a été transféré à l'hôpital de la prison Ramleh en raison de détérioration de son état de santé. Il est maintenant dans son 72ème* jour de grève de la faim, une phase extrêmement dangereuse qui pourrait voir sa mort à tout moment.
 
Mahmoud est l'un des plus de 4.400 Palestiniens détenus dans les geôles israéliennes en violation des articles 49 et 76 de la Quatrième convention de Genève, qui interdit le transfert des populations occupées (les Palestiniens) dans le territoire de l'occupant (Israël). Le droit international considère les infractions graves à ces articles comme des crimes de guerre.
 
Pour nous, il est insupportable qu'Israël se soit vu décerné par l'UEFA l'accueil du championnat de football pour les moins de 21 ans en 2013, et qu'il se prépare à participer aux Jeux Olympiques de Londres, pendant que régulièrement, il arrête, torture, emprisonne et tue des Palestiniens, y compris des footballeurs, en toute impunité. Ce n'est pas fair-play. Les sportifs devraient être solidaires.
 
En tant que famille de Mahmoud, nous appelons tous les gens de conscience à exiger sa libération immédiate et à faire pression sur les gouvernements et les organisations internationales pour forcer Israël à respecter les normes les plus basiques du droit international. Nous demandons en particulier aux joueurs de football et aux athlètes de s'exprimer en faveur de Mahmoud - ne restez pas silencieux lorsque la cruauté et l'arbitraire israéliens ont détruit les aspirations d'un athlète en pleine ascension, Israël qui séquestre des milliers d'autres dans ses geôles, dans des conditions inhumaines. Nous demandons aux équipes sportives et aux clubs de supporteurs antiracistes d'organiser des actions en soutien à Mahmoud et à tous les autres prisonniers politiques palestiniens. Votre voix peut contribuer à sauver sa vie et à remporter une petite victoire contre l'injustice.
 
Il est temps de mettre fin aux crimes israéliens perpétrés en toute impunité, et d'exiger la libération de tous les Palestiniens détenus illégalement par Israël, y compris les autres prisonniers palestiniens qui, avec notre cher Mahmoud, sont en grève de la faim pour leur dignité et leur liberté.
 
Mahmoud Kamel Muhammad Sarsak
Père de Mahmoud


* actualisé par rapport à l'appel original du 24 mai (67ème jour de grève de la faim) (ndlr).


Photo

Photo Joe Catron, ISM-Gaza

Source : Stop the Wall

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Prisonniers

Même date

29 mai 2012