Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1658 fois

Cisjordanie occupée -

Après des semaines de chasse à l’homme, les forces israéliennes tuent le combattant palestinien soupçonné du meurtre d’un colon. Jenin en grève, les écoles fermées en signe de deuil

Par

Les forces israéliennes ont assassiné le combattant palestinien Ahmad Jarrar pendant une opération militaire de grande envergure dans la ville de al-Yamoun, dans le district de Jenin (au nord de la Cisjordanie occupée) mardi à l’aube. Depuis qu’un colon israélien a été abattu le mois dernier alors qu’il circulait en voiture sur une route près de Naplouse, les forces israéliennes se sont lancées dans une chasse à l’homme à la recherche de Jarrar, le principal suspect présumé du tir – qui a réussi à leur échapper pendant plusieurs semaines.

Après des semaines de chasse à l’homme, les forces israéliennes tuent le combattant palestinien soupçonné du meurtre d’un colon. Jenin en grève, les écoles fermées en signe de deuil

En janvier, pendant un raid de recherche de Jarrar, les forces israéliennes ont tué son cousin Ahmad Ismail Jarrar près de la maison de la famille Jarrar, dans le quartier Wadi Bruqin de Jenin.

Samedi dernier, les forces israéliennes ont tué Ahmed Samir Abu Obeid, 19 ans, au cours d’un autre assaut donné au quartier Wadi Bruqin.

Le gouverneur du distict de Jenin, Ibrahim Ramadan, a déclaré ce mardi qu’il avait été informé par le bureau de liaison palestinien de l’assassinat d’Ahmad Jarrar, ajoutant qu’Israël n’avait pas rendu son corps.

Ramadan a ajouté que l’opération militaire israélienne à Jenin a commencé vers minuit dans trois villages du district et s’est terminée à al-Yamoun avant l’aube.

Le site israélien d’information Ynet a rapporté que vers 3h du matin, le Shin Bet, le service du renseignement intérieur d’Israël, a reçu l’information que Jarrar se cachait dans un immeuble à al-Yamoun.

Les forces israéliennes auraient crié à Jarrar de sortir du bâtiment, puis ne le voyant pas se soumettre à leur injonction, elles ont lancé au moins un missile sur la structure. Peu de temps après le tir du missile, les forces ont commencé à démolir l’immeuble avec un bulldozer.

« Quand Jarrar a fini par sortir de l’immeuble, il était armé d’un fusil d’assaut M-16 et d’un sac d’explosifs, ce qui a poussé les forces israéliennes à ouvrir le feu sur lui et à l’abattre, » a dit Ynet.

Ynet a ajouté que les forces israéliennes ont également arrêté plusieurs Palestiniens accusés d’avoir aidé Jarrar à se cacher.

Des affrontements entre de jeunes palestiniens et les forces armées ont éclaté à al-Yamoun après l’assassinat de Jarrar.

Un responsable du Croissant Rouge, Mahmoud al-Saadi, a dit à Ma’an que 7 Palestiniens ont souffert de l’inhalation de gaz lacrymogènes pendant les clashes.

Les condoléances pour Jarrar et sa famille ont été présentées par les haut-parleurs des mosquées de Jenin, pendant que les écoles et les magasins fermaient leurs portes en signe de deuil et qu’une grève générale était annoncée dans la ville.

Le mouvement du Jihad islamique a dit dans un communiqué que Jarrar « représentait la méthode réelle de résistance que vivent les Palestiniens et que la victoire de Jarrar ne serait complète que par le déracinement et l’expulsion de l’occupation. »

Les Brigades al-Qassam, la branche militaire du Hamas, a présenté ses condoléances, présentant Jarrar comme « le leader de la cellule al-Qassam qui a mené l’attaque héroïque à Naplouse il y a quelques semaines. »

Le mouvement Hamas a dit également qu’il présentait ses condoléances pour Jarrar qui « a dérouté la sécurité de l’occupation. »

Le Hamas a appelé les combattants de la résistance en Cisjordanie à « répondre au crime israélien d’assassinat du héros de la résistance Ahmad Nasr Jarrar. »

Jarrar, 24 ans, est le 10ème Palestinien a avoir été tué par les forces israéliennes cette année. Il est le fils de Nasser Jarrar, lui aussi un combattant Hamas, qui a été tué par Israël en 2002, pendant le Seconde Intifada.



Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

Maan News

Même date

6 février 2018