Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1538 fois

Jénine -

Arrestation de deux jeunes filles à Jénine

Par

Ali Samoudi est Journaliste et coordinateur de l'ISM à Jénine

Juste une heure avant le terme de l'iftar (rupture du jeûne), les forces de l'occupation ont mené un raid sauvage sur le camp de Jénine, en tirant des coups de feu en direction de toutes parts.
Une résistance des combattants palestiniens du camp a riposté avec vigueur à cette attaque.

Selon le porte parole de l'armée d'occupation, les forces israéliennes veulent arrêter deux militantes du Jihad islamique, mais les familles des deux militantes arrêtées ont nié les prétentions israéliennes et ont affirmé leur vive inquiétude à propos de la vie de leurs filles.


Le raid israélien a commencé, selon les témoins, par l'entrée de près de vingt véhicules militaires dans le camp. Les forces de l'occupation ont encerclé les quartiers, en tirant des coups de feu. Certains témoins diront qu'il s'agissait d'une vraie bataille, à cause de l'intensité des coups de feu.

Les citoyens, paniqués, se sont réfugiés dans leurs maisons, mais les balles y sont entrées, comme dans la maison de Naser Abu Dane, qui a vu les balles briser les fenêtres, et qui a dû s'aplatir pour se protéger.

Les témoins racontent que les forces de l'occupation ont encerclé la maison de Subhi Quanyri, de toutes parts.

Qunayri affirme avoir regardé par la fenêtre, et qu'il a vu des dizaines de soldats sionistes postés tout autour, pendant que d'autres cognaient contre sa porte, en lançant des pierres. Ils ont brisé les vitres des fenêtres avant de crier pour demander l'ouverture de la porte. A peine la porte ouverte, ils se précipitent, 30 d'entre eux, la figure peinte en noir, "me demandant de lever les bras, criant, me demandant qui est à l'intérieur de la maison. Je dis: ma famille. Ils me demandent de la faire sortir.


Tous les membres de la famille Quranyri sont apeurés, ils rejoignent Subhi, devant la maison, où les attendaient l'officier des renseignements et les dizaines de soldats.

C'était une scène épouvantable. Ils nous ont alignés, et m'ont demandé les noms des membres de la famille, et lorsque j'ai nommé sa soeur, en disant qu'elle s'appelait Thawra (révolution), ils l'ont mise de cêté, près d'une soldate, et ont poursuivi leurs inspections de nos noms.

Ils sont ensuite rentrés dans la maison, pour la fouiller et la saccager.
Ils ont ensuite pris le portable et les affaires de Thawra.

Les soldats ont fouillé la maison plusieurs fois, surtout la chambre de Thawra. L'officier nous informe alors qu'elle est arrêtée, et à notre question sur la cause, il a refusé de répondre, disant qu'elle subira un interrogatoire.

Au même moment, les forces de l'occupation encerclaient la maison du citoyen Muhammad Arqawi, de Jabal Abu Dhayr, à Jénine.

La famille a raconté que les soldats sionistes tiraient dans tous les sens en enfonçant la maison, ils l'ont fouillée de fond en compble, et avant de finir, demandent où se trouve la chambre de Saja.

Ils l'ont fouillée plusieurs fois, puis ont attaché Saja et l'ont arrêtée, sans préciser les motifs.

Les forces de l'occupation ont reconnu avoir arrêté Saja et Thawra, prétendant qu'elles font partie du Jihad islamique. Mais Qunayri a nié l'accusation, disant que sa soeur n'a pas d'activité politique, c'est ce qu'a également affirmé la famille Arqawi.

Les deux familles ont lancé un appel aux institutions des droits de l'homme, leur demandant d'intervenir pour faire immédiatement libérer leurs enfants.

Elles ont exprimé leur inquiétude, surtout après les remarques faites par les officiers des renseignements au sujet des interrogatoires, où les deux jeunes filles risquent d'être sauvagement torturées.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Incursions

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

24 octobre 2005