Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1562 fois

Hébron -

At-Tuwani : Havat Ma’on : une couverture parfaite pour les bulldozers

Par

Le CPT, Christian Peacemaker Teams est une initiative de plusieurs églises menant des activités pacifiques (Mennonites, Eglise de la Fraternité, et Quakers) soutenue par des membres des communautés catholiques et protestantes. Son mandat : soutenir dans le monde entier tous les efforts visant à réduire la violence; à Hébron aide aux populations civiles palestiniennes au quotidien, médiation avec les forces d'occupation israéliennes, et observation.

La survie ethnique autant que religieuse n’a plus jamais été sûre à At-Tuwani depuis qu’Israël a arraché le contrôle des collines d’Hébron à la Jordanie en 1967.
Et les espoirs et les attentes sont en chute libre vers le pire depuis qu’en 1980 un groupe ultra-nationaliste venu d’Israël s’est manifesté un jour et a commencé à planter des arbres au sommet de la colline qui surplombe At-Tuwani.

Vingt-quatre ans plus tard, une forêt touffue d’arbres à feuillage persistant enveloppe ce qu’est devenu Havat-Ma’on, un avant-poste de la colonie Ma’on qui s’est implantée deux ans plus tard, à peine plus loin sur le seul sommet de colline au-dessus d’At-Tuwani.

Ha’vat Ma’on fournit une couverture parfaite pour la colonie en dur et les bulldozers qui interviennent en permanence pour chasser les villageois en utilisant toute sorte de menaces. En fait, une seconde génération d’enfants de colons continue mesquinement sur les pas de leurs pères et mères à agrandir (le territoire).

Par exemple, en une seule génération les colons de Ma’on ont attaqué des bergers sans défense, des gamins qui allaient à l’école et en revenaient, ainsi que des femmes enceintes et des personnes âgées.

Ils ont déraciné des oliviers, empêchant les fermiers du village de préparer leur terre, de labourer, de planter , de cultiver et de récolter ou ont brûlé leurs récoltes.

Ensuite, ils ont poursuivi ces pratiques décourageantes de harcèlement en agrandissant les limites clôturées de la colonie sur et autour de ces champs et de ces vergers - en les volant autrement dit – pour leur en supprimer, effrontément et avec le plus parfait mépris, l’usage et le profit.

Puis dans la nuit et parfois dans la journée les colons forment des groupes d’auto défense et débarquent sur les maisons isolées sur lesquelles ils lancent des pierres et tirent dans les fenêtres, pour effrayer les familles et les forcer à partir.

Cette tactique de la peur a parfaitement fonctionné avec deux autres villages, plus proches de Ma’on que d’At-Tuwani.

En 1997 les habitants terrorisés de Kharruba et Serora, après quinze ans de pressions aussi constantes que violentes, ont finalement abandonné leurs maisons et le mode de vie qui étaient le leur depuis longtemps.

Il y a une loi dans les livres israéliens qui permet à l’Etat de saisir la terre agricole qui n’a pas été travaillée pendant trois ans.
Récemment les colons de Ma’on ont commencé à labourer certains des champs abandonnés de Kharruba.

Rien ne fait plus voir rouge à un ardent militant, sioniste convaincu, que quelque qu’un qui déclare que ce qui a lieu dans les Territoires Occupés ressemble à la persécution des Juifs en Europe.

Je ne m’engagerai pas là-dedans, parce que je ne veux pas argumenter et chercher à savoir combien il faut de Palestiniens tués, par rapport aux Juifs tués, pour constituer un holocauste.

Ce serait déshonorer les meurtres des deux côtés que de les faire entrer dans cette sorte de jeu mathématique.

Cependant, je reconnais un pogrom quand j’en vois un.


Extrait d’un témoignage que le CPTer, Jerry Levin, a rédigé pour un des chapitres de sa série "Choses vues de l’intérieur". Tous ceux qui souhaitent recevoir toute la série ou faire partie de la liste de mailing direct peuvent le contacter à :
guest.993507@MennoLink.org

Source : http://www.cpt.org/

Traduction : CS pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Colonies

Même auteur

Jerry Levin

Même date

24 décembre 2004