Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2164 fois

Hébron -

At-Tuwani : un propriétaire palestinien empêché de cultiver sa terre.

Par

Les minuscules hameaux des collines du sud d'Hebron essayent avec détermination d'obtenir plus de nourriture de leurs champs qu'ils ont toujours cultivés sur ce beau terrain accidenté pour leur malheur.
Ils sont situées pratiquement dans la gueule des nouveaux venus dans la région : les colonies et les avant-postes de Maon et l'incident décrit ci-dessous fait partie d'une longue liste systématique.

Le jeudi 17 novembre 2005, des colons, des soldats et des policiers israéliens ont empêché un propriétaire palestinien du village de Mufakara (à 1 kilomètre de At-Tuwani) de cultiver ses terres.

Peu avant 10 h, trois colons israéliens dans des camions et quatre soldats israéliens dans un hummer sont arrivés sur le terrain et ont annoncé au propriétaire palestinien qu'il devait partir.

Les colons, qui venaient de l'avant-poste de la colonie illégale d'Avi Hai (à 1.5km), ont prétendu que le terrain n'appartenait pas au Palestinien, mais à l'avant-poste d'Avi Hai.

Les CPTers sont allés enquêter quand ils ont reçu un appel les alertant de la situation.

Quand les CPTers sont arrivés, ils ont trouvé les soldats et les colons israéliens, et les policiers rassemblés sur le terrain près d'un tracteur à l'arrêt.

La police regardait des cartes dessinées par les colons et discutait de la propriété de la terre, la plupart du temps avec les colons.

Le propriétaire palestinien a dit à plusieurs reprises à la police que sa famille possédait cette terre depuis des générations. La police insistait sur le fait qu'à moins que le Palestinien ait eu des documents en main pour prouver la propriété, elle imposerait les limites décrites sur la carte des colons.


Pendant que les discussions se poursuivaient, la police israélienne a menacé d'arrêter les CPTers qui prenaient des photos, enregistraient sur vidéo la scène et ne quittaient pas le secteur.

Par la suite la police a conseillé au Palestinien de venir avec eux au commissariat de police israélien à Kiryat Arba pour poursuivre la discussion. Le Palestinien est parti avec la police israélienne et il a raconté aux CPTers ce qui était arrivé ensuite.

Dès que la police et le Palestinien sont arrivés au commissariat de police, la police s'est réunie avec les colons (qui étaient venus au commissariat avec leurs propres véhicules). La police a alors informé le Palestinien que la terre en question appartenait à l'avant-poste d'Avi Hai.

Le Palestinien a redit que sa famille possèdait la terre et qu'il avait des documents prouvant qu'il en était propriétaire ainsi qu'une décision récente de la Cour Suprême israélienne différenciant sa terre de la terre d'Etat israélienne.

La police a répondu en lui donnant l'ordre de ne pas retourner sur sa terre. L'homme a insisté qu'il reviendrait, car c'était la terre de sa famille.

Quand le propriétaire palestinien a dit la police qu'il quittait le commissariat de police, ils lui ont dit qu'il devait payer une amende de 500 Shekels en disant : "C'est la règle."

Quand il a refusé, la police a dit qu'au lieu de payer l'amende, il serait emprisonner.

Il a encore refusé et la police a dit qu'elle le laisserait partir s'il signait un document acceptant de ne pas revenir sur sa terre pendant deux semaines.

Bien qu'il ait refusé de signer, la police l'a autorisé à partir sans payer d'amende et sans signer de document.

Les propriétaires palestiniens de Mufakara ont cultivé leur terre sur ce flanc de colline depuis des années sans interférence des colons, des militaires, ou de la police israéliennes.


Source : CPT

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Colonies

Même auteur

CPT

Même date

20 novembre 2005