Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2286 fois

Gaza -

Attaqué par la marine israélienne, un chalutier palestinien bombardé est “complètement détruit”

Par

Le 31 août, la marine israélienne a attaqué un chalutier palestinien avec ce qui semble être un obus, provoquant l’incendie du bateau. Au moment de l’attaque, les pêcheurs étaient dans les eaux proches du nord de Gaza.

Les pêcheurs palestiniens disent qu’ils étaient à l’intérieur de la nouvelle limite de 3 miles (imposée arbitrairement par Israël, selon les caprices des autorités israéliennes, et bien que selon Oslo, les Palestiniens aient le droit de sortir jusqu’à 20 miles). Les autorités israéliennes disent que le bateau était entré dans les eaux israéliennes.

Les autorités israéliennes auraient également dit (article Ynet) que les pêcheurs palestiniens avaient ignoré les tirs de semonce et les ordres de faire demi-tour. Le même article cite les autorités israéliennes, qui disent que « la marine israélienne a aidé à éteindre le feu sur le bateau de pêche. »

On ne peut pas dire que leurs efforts ont été couronnés de succès…



Un autre article cite les autorités israéliennes affirmant que le bateau avait pris feu « vraisemblablement à cause des matériaux inflammables qui étaient à bord. »

Un bénévole des Services d’Urgence de la région de Beit Lahia/Jabaliya m’a appelé à 8h47, me disant qu’un bateau palestinien avait été touché par un pilonnage de la marine israélienne, qu’il était en feu, et que le navire israélien restait dans le voisinage. Il ne m’a absolument pas signalé que la marine israélienne portait secours aux 5 ou 6 pêcheurs à bord.

Plus tard, discutant avec un pêcheur qui se trouvait sur un autre bateau dans le secteur en même temps, il m’a signalé que le navire israélien avait d’abord ouvert le feu sur un autre bateau palestinien. Lorsque ce bateau a semblé quitter la zone, les soldats du navire israélien ont tourné leur attention sur le bateau qui a été ensuite bombardé et incendié.

Le temps que mon collègue et moi arrivions au nord de Gaza ville, le bateau en flamme était remorqué vers le port de Gaza par un convoi de bateaux de pêche plus petits.

Lorsque je suis arrivée au port de Gaza, j’ai vu les services de secours qui étaient déjà en train de combattre les flammes, et je leur ai dit que les autorités israéliennes racontaient qu’ils avaient aidé à le faire.

Il a fallu environ 20 à 30 minutes pour éteindre les flammes. Les pompiers ont utilisé un tuyau qui pompait l’eau de mer, grâce à un petit générateur qu’il fallait déplacer d’un endroit à l’autre, suivant l’endroit du bateau qu’il fallait arroser.

L’équipage du bateau et les pêcheurs du port ont travaillé ensemble à éteindre le feu avant qu’il ne se propage à la soute à fuel, un désastre que les tirs israéliens ont bien failli provoquer.

La chaleur était intense, la fumée épaisse et suffocante. Beaucoup des pompiers portaient des masques à oxygène, mais les pêcheurs, dont ceux qui avaient eu à subir les tirs israéliens, n’avaient pas de protection mais continuaient à s’acharner contre le feu.

Le chalutier est complètement détruit, a dit son propriétaire. 18 pêcheurs travaillent sur ce bateau, par roulement. C’est donc 18 soutiens de famille dépossédaient d’un travail qui aidait leurs familles à s’en sortir.

J’aurai des informations directes des pêcheurs bientôt, mais pour l’heure, les images parlent d’elles-mêmes.


Pas de greffon vidéo disponible...

Source : In Gaza

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Pêcheurs de Gaza

Même auteur

Eva Bartlett

Même date

1 septembre 2009