Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1970 fois

Ramallah -

Barrage routier enlevé à l’extérieur de Deir Izbi, près de Ramallah

Par

Le vendredi 14 Novembre à 10h30, des activistes palestiniens, israéliens et internationaux se sont regroupés dans une action visant à supprimer un barrage routier à l'extérieur du village de Deir Izbi dans la région de Ramallah. Le barrage empêche 14 villages d’accéder directement à la route 463 et rend ainsi la durée du trajet jusqu’à Ramallah beaucoup plus longue et plus difficile.

Barrage routier enlevé à l’extérieur de Deir Izbi, près de Ramallah


L'action était organisée par le conseil du village de Ras Karka et les comités nationaux et elle était soutenue par le Conseil National des Comités Populaires.

Quand les militants sont arrivés, ils ont immédiatement ouvert une porte métallique qui empêche l’accès à la route des villageois. Après cela, environ 100 mètres plus loin ; ils ont commencé à déplacer les gros blocs de béton.

Peu de temps après, les Forces d’Occupation Israélienne sont arrivées.
Certains militants sont restés à côté de la porte métallique pour tenter de bloquer la route des jeeps israéliennes, ce qui aurait laissé le temps aux autres activistes de bouger les blocs de béton, mais les soldats israéliens ont utilisé des bombes assourdissantes et du gaz lacrymogène pour passer.

Ils ont également tiré du gaz lacrymogène à proximité des blocs de béton, ce qui rendait impossible aux militants de continuer le travail. À ce moment-là, ils avaient bougé l'un des blocs de béton de plusieurs mètres. Les soldats sont ensuite arrivés avec leurs jeeps, en tirant à nouveau du gaz lacrymogène et en tentant d'arrêter certains militants, mais ils n'ont pas réussi.

Le barrage routier empêche 14 villages, soit près de 30000 personnes, de se rendre directement à Ramallah. La route allant de Ni'lin et Bil'in à Ramallah n'est pas accessible directement pour les 14 villages suivant : Ras Karkar, Al Janiya, Deir Ammar, le camp de Deir Ammar, Jammala, Ni'lin, Al Midiya, Budrus et Shuqba.

Au lieu de cela, les habitants de ces villages doivent soit passer par un chemin agricole qui relie Ras Karkar à Kafr Ni'ma, soit prendre une route bien plus longue par Beir Zeit ou par Ni'lin.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

ISM

Même date

16 novembre 2008