Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1805 fois

Beit Furik -

Beit Furik manifeste contre les bouclages

Par

Ce matin, un groupe d'étudiants de l'université et d'autres habitants de Beit Furik ont participé à une manifestation non-violente contre la fermeture du checkpoint les séparant du centre de la ville de Naplouse.
Environ 50 pacifistes Palestiniens et internationaux ont marché sur une route de colons en direction du checkpoint en tenant des pancartes pour réclamer la fin de la misère des Palestiniens et ont demandé à parler à l'officier responsable du commandement sur le checkpoint.

Beit Furik manifeste contre les bouclages


Les étudiants de Beit Furik manifestent contre les femetures des checkpoints

Plusieurs étudiants ont essayé d'expliquer aux soldats qu'il leur est impossible de poursuivre sérieusement leurs études quand ils doivent constamment adapter leur programme aux règlementations aléatoires du checkpoint.

Le checkpoint de Beit Furik ferme actuellement le soir à 18h30 et la principale demande des manifestants était donc que le checkpoint reste ouvert plus tard dans la soirée, afin de donner aux étudiants et aux ouvriers le temps de rentrer de Naplouse.


Les soldats n'ont pas voulu écouter les demandes et ont continué à ordonner aux manifestants de s'éloigner du checkpoint.

Les manifestants ont alors accroché leurs pancartes sur le toit du hangar où habituellement les hommes et les femmes doivent attendre leur tour pour faire inspecter leurs identifications avant d'être autorisés à passer.

Ces messages ont été arrachés, déchirés et chiffonnés par les soldats gênés pendant que la manifestation se dispersait.

Le village de Beit Furik est étranglé par les checkpoints, les routes pour colons-seulement et les colonies.

Pour que les villageois puissent aller jusqu'au village de Salem, la ville voisine, ils doivent franchir un point de contrôle.

Quand ce checkpoint est fermé et que les routes environnantes sont bloquées, les résidants de Beit Furik sont forcés de partir dans la direction opposée de leur destination.

En traversant neuf villages sur une chemin de terre rocailleux qui est presque impossible à utiliser en voiture les mois d'hiver, il faut parfois jusqu'à 5 heures aux villageois pour arriver à Naplouse. Il y a également un risque très fort d'être stoppé par des soldats et d'être arrêté ou renvoyé.

Ces restrictions au déplacement sont dévastatrices pour la situation sociale, économique et politique de Beit Furik. Pourtant les résidants de Beit Furik ont osé manifester aujourd'hui et ont l'intention d'effectuer d'autres protestations semblables à celle-ci.

Ils apprécieront toutes les expressions de soutien et de solidarité envers leur lutte pour une liberté de mouvement.


Voir les autres photos de la manifestation

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Furik

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

ISM

Même date

9 septembre 2006