Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2949 fois

Hébron -

Beit Kahlil : volée de gaz lacrymogènes pendant qu'Israël démolit une maison

Par

A 5h du matin le 6 octobre, une trentaine de soldats sont arrivés pour démolir une maison à Beit Kahil, petit village situé à 7km au nord-ouest d'Hébron. Les forces de l'occupation ont réveillé la famille dont la maison était visée, l'ont informée de la démolition et ont déclaré que tout le secteur était une zone militaire fermée. Quand il est arrivé, Omar Ahmad Hussan Abdel Din, propriétaire de la maison, a expliqué aux soldats que ses avocats avaient fait appel auprès de la Cour israélienne pour reporter l'ordre de démolition jusqu'à ce qu'il ait une réponse officielle à sa demande de permis de construire, mais en vain.

Beit Kahlil : volée de gaz lacrymogènes pendant qu'Israël démolit une maison

Un membre de la famille Abdel Din a dit, "Pourquoi avons-nous besoin d'une permission d'Israël pour construire, c'est la Palestine et c'est une terre palestinienne. Bien que ce soit considéré comme la Zone C par les autorités israéliennes, je ne reconnais pas leur autorité et de toute façon c'est un prétexte bureaucratique pour voler la terre."

Pendant qu'un bulldozer démolissait la maison de la famille Abdel Din, les voisins ont essayé d'empêcher la démolition en jetant des pierres. Les soldats les ont empêchés de s'approcher en tirant des grenades lacrymogènes et des grenades assourdissantes.

Pendant la protestation, une des grenades lacrymogènes a brisé une vitre et est entrée dans une maison ; trois femmes et quatre enfants ont dû être emmenés à l'hôpital pour être soignés pour l'inhalation des gaz. Deux autres personnes ont été blessées par des grenades, une d'entre elles a dû avoir trois points de suture.

Le village de Beit Kahil est partagé par une vallée avec la route qui mène à Hébron. En 2009, les maisons situées du même côté de la vallée qu'une base militaire israélienne ont reçu des ordres de démolition. En plus de celle de Omar Abdel Din, 15 maisons abritant environ 100 citoyens ont reçu des ordres de démolition.

Un des voisins a dit, "Chaque fois que nous voyons arriver les forces de l'occupation et leurs bulldozers, nous sommes sous le choc et nous avons peur qu'ils démolissent toutes nos maisons."

En 2011, 14 maisons ont été démolies dans le secteur d'Hébron, laissant 104 Palestiniens sans abri, dont 50 mineurs. Dans les zones C et B, qui représentent 83% de la Cisjordanie , les Palestiniens doivent demander un permis de construire aux autorités israéliennes.

D'après l'Administration civile d'Israël, plus de 93% des demandes de permis de construire sont refusées, et beaucoup de Palestiniens ne prennent même pas la peine de demander de permis pour construire, sachant qu'ils seront rejetés.


Voir les photos de la démolition.





Pas de greffon vidéo disponible...

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

ISM

Même date

7 octobre 2011