Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1674 fois

Beit Ommar -

Beit Ommar marche contre la colonie Karmi Tsur : un journaliste blessé

Par

Samedi 5 janvier, le Comité Populaire de Beit Ommar, accompagné de Palestine Solidarity Project, a organisé la première d'une série de manifestations contre la colonie Karmi Tsur.

Beit Ommar marche contre la colonie Karmi Tsur : un journaliste blessé


Karmi Tsur est une colonie israélienne bâtie au milieu des terres agricoles de Beit Ommar. Au cours de l'été 2006, les colons ont construit une deuxième grille autour de la colonie, qui vole des centaines de dunums de terre agricole palestinienne. Les habitants de Beit Ommar, qui sont à 95% des fermiers, ont été lentement encerclés par les colonies et leurs rocades qui ont de plus en plus de terrain.

Le Premier Ministre israélien Ehud Olmert a publiquement annoncé qu'il respecterait sa promesse de mettre un terme à l'expansion des colonies en Cisjordanie (ce qui, prétend-il, n'inclut pas les colonies telles que Har Homa, qui sont situées sur des terres qu'Israël a annexé en toute illégalité en 1967 à ce qu'on appelle "Le Grand Jérusalem").

Toutefois, pratiquement rien n'a été dit sur l'avenir de colonies isolées au cœur de la Cisjordanie , comme Karmi Tsur. Le Comité Populaire de Beit Ommar, peu décidé à attendre indéfiniment que les gouvernements israéliens ou palestiniens se saisissent de cette question, a décidé de mettre le problème au grand jour.

Plus de 60 palestiniens, internationaux et israéliens ont organisé une marche qui a traversé les terres agricoles palestiniennes et s'est dirigé vers la grille qui entoure Karmi Tsur. C'est la première fois en près d'une année que les habitants de Beit Ommar ont marché en masse vers la colonie car les gardes de sécurité privés de la colonie sont réputés pour leur violence et ont déjà tiré plusieurs fois sur des Palestiniens qui travaillaient sur leurs terres.

Malgré ça, avec une énergie vibrante dans l'air, les participants ont marché, en musique, vers la colonie.

Les soldats israéliens se trouvaient à environ 100 mètres de la grille et une confrontation tendue s'en est suivie. Les représentants du Comité Populaire ont dénoncé l'illégalité de la matrice israélienne de colonies et Azmi Shiokhy, des Comités Populaires Régionaux de Cisjordanie , a dénoncé l'occupation israélienne continue de la terre palestinienne. Des jeunes ont entonné des chants de l'Intifada, et les gens ont décidé, une demi-heure après, de rentrer au village.

Comme on s'y attendait, l'armée israélienne a presque immédiatement fait montre de sa force, envahissant le village après que les manifestants se soient dispersés, et tirant des grenades lacrymogènes et des balles caoutchouc-acier.

Un journaliste de Reuters a reçu une balle dans le bras alors qu'il filmait l'invasion et plusieurs jeunes ont dû être soignés pour l'inhalation des gaz.

Le Comité Populaire et Palestine Solidarity Project re-affirment leur volonté de poursuivre ces manifestations, malgré les représailles contre le village.

Source : Palestine Solidarity Project

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Actions

Même auteur

Palestine Solidarity Project

Même date

7 janvier 2008