Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1569 fois

Bilin -

Bil'in : Les villageois de Bil'in montrent les nombreux visages de George et Condi

Par

Les protestataires de Bil'in, connus pour fabriquer et porter des costumes lors de leurs manifestations contre le mur, portaient vendredi des masques des visages du Président américain Bush et de son Conseiller à la Sécurité Nationale, Condoleeza Rice, lors de leur marche vers la route du Mur.
Avant l'action, pendant que les gens de Bil'in mettaient des casquettes et des T-Shirts blancs où il était écrit en de nombreuses langues : "Nous nous opposons au mur" -- plusieurs Israéliens venant de Tel Aviv pour rejoindre la protestation ont été arrêtés par des soldats et ont été détenus.

Les habitants du village cisjordanien de Bil'in – ainsi que des pacifistes israéliens et étrangers - ont été repoussés par les soldats israéliens vendredi après-midi pendant la manifestation contre la construction de la barrière illégale construite dans le village.

Alors que des boîtes métalliques de gaz lacrymogène étaient tirées sur divers points autour de la communauté et que le secteur était rempli de gaz lacrymogène, au moins deux activistes israéliens ont reçu des coups de pied par les soldats bien qu'ils aient été allongés sur le sol.
Six personnes ont été arrêtées.

Environ 200 personnes ont participé à cette protestation.

Les protestataires de Bil'in, connus pour fabriquer et porter des costumes lors de leurs manifestations contre le mur, portaient vendredi des masques des visages du Président américain Bush et de son Conseiller à la Sécurité Nationale, Condoleeza Rice, lors de leur marche vers la route du Mur.

Avant l'action, pendant que les gens de Bil'in mettaient des casquettes et des T-Shirts blancs où il était écrit en de nombreuses langues : "Nous nous opposons au mur" -- plusieurs Israéliens venant de Tel Aviv pour rejoindre la protestation ont été arrêtés par des soldats et ont été détenus.

Par contre, 20 Israéliens sont parvenus à atteindre le village et à participer à la manifestation.

Juste après 13h., les hommes, les femmes et les enfants du village ont mis des masques de Bush ou de Rice et ils se sont couvert les yeux de rubans oranges, le symbole utilisé par les défenseurs des colonies à Gaza.

Plusieurs portaient une grande pancarte où il était écrit : "Retrait de Gaza = Expansion en Cisjordanie ."

Les bandeaux oranges étaient censés symboliser l'aveuglement du Président américain face à l'expansion des colonies en Cisjordanie par le retrait des colons de Gaza.

L'action s'est terminée avec environ 15 personnes temporairement détenues par les soldats qui s'étaient menottés à eux pour briser la protestation. Six personnes en tout ont été arrêtées.

Il s'agit de : Jawad Asi, un Palestinien du village de Beit Liqya; Noga Alui et Uri Ayalon, des Israéliens de Tel Aviv; Marcy Newman et Ted Auerbach des Etats-Unis; et Natalia Nunez de Suède. Asi a été maintenu séparé des autres dans le commissariat de police de la colonie de Givat Ze'ev.

Les manifestants arrêtés ont été accusés d'être entrés dans une "Zone Militaire Fermée" et d'agression sur des soldats. L'enregistrement vidéo pris par des activistes a annulé immédiatement les accusations d'agression qui étaient portées contre tous ceux qui ont été arrêtés. Les Israéliens et les internationaux ont été interdits d'entrer dans Bil'in pendant 15 jours.

"C'est ridicule, parce qu'ils l'appellent "Zone Militaire Fermée" seulement quand nous y sommes déjà. Le secteur ne l'est pas déclaré avant." dit Newman.

"L'autre ironie est que nous avons été accusés d'agression sur des soldats. Nous étions ceux qui avaient été agressés." Alors que deux Israéliens recevaient un coup de pied, Nueez a signalé qu'un des soldats a commencé à lui donner une fessée une fois que le gaz lacrymogène avait été tiré et que les soldats avaient commencé à courir derrière les activistes.

Pendant ce temps, alors que les Palestiniens, les Israéliens et les internationaux protestaient dans les villages des territoires Occupés contre le Mur, l'expansion prévue de la colonisation et la fermeture de nombreuses routes, le premier ministre Ariel Sharon visitait la colonie d'Ariel en Cisjordanie -- juste aprés un entretien avec Condoleezza Rice dans son ranch du désert du Negev au sujet du retrait prochain de Gaza -- en promettrant "d'agrandir" et de "renforcer" la colonie dans un proche avenir.


Confiscation de caméras

Au moins une personne à Bil'in a indiqué que vendredi des soldats avait essayé de prendre sa caméra alors qu'il filmait les activistes israéliens pendant qu'ils recevaient des coups de pied.

A Naplouse, plusieurs appareils-photos et films ont été saisis. Une personne qui a son objectif braqué sur les soldats ne peut en aucun cas nuire physiquement, aussi il est logique de supposer que le but est de limiter la publicité autour de la sévérité du traitement infligé par les soldats sur les civils et les pacifistes palestiniens.

L'enregistrement vidéo a prouvé vendredi que les accusations d'agressions déposées par les soldats étaient fausses.

L'enregistrement vidéo de la manifestation de mercredi à Bil'in a également prouvé que c'était les soldats qui avaient attaqué des activistes quand ils ont essayé d'accuser d'agression un groupe d'internationaux.

Il est intéressant de voir que ceux qui travaillent soi-disant à protéger un état démocratique soient si désireux de limiter la liberté de parole en confisquant les outils de la liberté de parole.


Bureau de l'ISM : 02-2971824

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

23 juillet 2005