Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1954 fois

Bilin -

Bil'in persiste

Par

L’International Solidarity Movement est une organisation non-gouvernementale palestinienne regroupant des pacifistes palestiniens et internationaux travaillant à promouvoir la lutte pour la liberté en Palestine et la fin de l’occupation israélienne. Nous utilisons des méthodes de résistance non-violentes et des actions directes pour affronter et défier les Forces illégales d’occupation israélienne et leur politique.

Nous sommes arrivés tôt pour la manifestation habituelle du vendredi à Bil'in.
L'appartement de l'ISM dans le village était rempli de villageois Palestiniens et d'activistes israéliens et internationaux qui préparaient activement les derniers matériels pour la protestation de ce village si bien connu en Palestine.
Cette fois-ci, il s'agissait de morceaux de barrière qui devaient être reliés les uns aux autres par des activistes couverts de tracts disant : "Le Mur nous déchire et nous sépare" et d'autres slogans du même genre en anglais, en arabe et en hébreu.

Bil'in persiste

Photo : ISM - Nouvelle arme récupérée sur le terrain par les manifestants à Bilin


La manifestation s'est déroulée le long d'une route différente de celle qui était prise habituellement lors des marches du vendredi. Nous avons repèré les soldats qui nous attendaient sur la colline en face et de nombreux villageois ont ri un peu de notre duperie réussie.

La joie a été de courte durée parce que les soldats nous ont repèré et ont commencé à courir à travers les collines. Ils nous ont rattrapés près de la route utilisée par les équipes qui travaillent sur le chantier de construction de la barrière d'Annexion.

Le commandant a agité un morceau de papier et a déclaré le secteur : "Zone Militaire Fermée". Nous sommes restés sur le terrain alors que les soldats arrivaient en masse sur la colline.

La situation était plutôt tendue, et environ cinq minutes plus tard, les soldats ont commencé à lancer des bombes assourdissantes et en tirant leurs nouvelles balles "éponge" directement sur les manifestants.

J'ai vu un soldat (que j'ai reconnu comme faisant partie du groupe qui m'a arrêté il y a quelques semaines) braquer son arme juste sur mon visage. Je me suis retourné et j'ai couru. Il m'a tiré dessus et m'a touché à l'arrière avec une "balle-éponge" à une distance de vingt mètres.

En fait, il y a eu au moins six blessés lors de la manifestation.
Une personne a été touchée près de l'oeil avec ce qui était probablement une balle en acier recouvert de caoutchouc.
Quatre manifestants israéliens ont été arrêtés, dont deux ont été libérés vers la fin de la manifestation.

L'armée a continué à tirer du gaz lacrymogène sur les manifestants qui descendaient la colline. La jeunesse palestinienne a répondu en lançant des pierres, et les médias israéliens ont signalé plus tard qu'un soldat avait été blessé par une pierre.

Pendant que la manifestation se terminait et que de nombreux manifestants se préparaient à partir, l'armée a envahi le village. Les villageois avaient bloqué la route avec des roches, une poubelle et une baignoire.
Une jeep de l'armée a contourné les barricades et est entrée dans le village.

Les soldats ont tiré beaucoup de balles en acier reouvert de caoutchouc, des bombes assourdissantes et du gaz lacrymogène.

Un garçon palestinien a été arrêté. Le garçon apparemment n'avait pas participé à la manifestation.
Sa mère est venue plus tard en larmes voir l'un des organisateurs du village. Son garçon a besoin de médicament et elle était inquiète qu'il ne puisse pas prendre ses médicaments.


Bil'in va perdre 60% de ses terres pour la Barrière d'Annexion, pourtant chaque semaine l'armée fait payer encore plus les villageois.

Cette fois, il s'agit une fois de plus une arrestation inutile, une autre mère en larmes parmi les blessés.

Le prix de la résistance non-violente est énorme, mais les villageois de Bil'in persistent, semaine après semaine de répression.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Résistances

Même auteur

Ran

Même date

1 juillet 2005