Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1603 fois

Bilin -

Bil'in : trois nouvelles arrestations cette nuit, des soldats utilisent des Palestiniens comme boucliers humains

Par

Des soldats israéliens ont encore envahi Bil’in la nuit dernière et ont procédé à trois nouvelles arrestations de jeunes hommes et d'adolescents.
Trois jeeps de la police des frontières sont arrivées vers 1h30 du matin et les soldats sont entrés dans plusieurs maisons pour arrêter des soi-disant lanceurs de pierres pendant les manifestations.
Encore une fois, les gens du village sont sortis dans la rue pour résister à d'autres arrestations et ont fait partir les soldats.

Un groupe d'environ 50 Palestiniens sont sortis en scandant des slogans et en frappant dans leurs mains en tant que nouvelle action de résistance non-violente.

La nuit dernière, les activistes de l'ISM ont vu et filmé l'utilisation de boucliers humains par les soldats israéliens, ce qui a été déclaré illégal par une décision de justice israélienne (vidéo disponible sur demande).


Les noms des nouvelles personnes arrêtées sont :

Abdullah Ahmed Yassin, 14 ans
Nour Mahmoud Yassin, 19 ans (cousins)
Nayes Gazzi alKatib, 18 ans


Ces trois arrestations s'ajoutent aux arrestations précédentes de 15 activistes non-violents palestiniens, dont un adolescent âgé de 16 ans et trois frères d'une même famille.

Seul l'un d'eux, qui avait été arrêté par les soldats pour faire pression sur son frère afin qu'il se rende, a pour l'instant été libéré.

Le 21 octobre, lors d'un action de résistance non-violente, des villageois de Bil'in ont commencé à mettre en application la décision de la Cour Internationale de Justice qui déclarait que le mur illégal d'Israël devrait être démantelé et ont enlevé les poteaux métalliques censés servir de fondation au Mur sur les terres de Bil'in.

Les militaires israéliens ont répondu à cette action par des rafles et la distribution d'un texte en Arabe avertissant la population à ne pas participer aux actions directes contre le mur.

Dans le texte en Arabe, l'armée prétend que "Au cours des six derniers mois, chaque vendredi l'IDF a autorisé la population du village à participer aux protestations non-violentes contre la construction du Mur sur leurs terres," en dépit des arrestations et des passages à tabac des manifestants et des tirs dans leur direction de gaz lacrymogène et de balles en métal recouvert de caoutchouc.

Le tract termine par cette menace : "Les actions de ceux qui violent la loi pertuberont vos vies quotidiennes."

Depuis ces dix derniers mois, Bil'in a lancé une campagne non-violente contre la barrière d'annexion soutenu par des centaines d'activistes israéliens et internationaux. Cette campagne a été accueillie par une répression violente imposée par les soldats israéliens.

Israël a conçu le tracé actuel de la barrière pour annexer 60% de la région agricole de Bil'in à Israël, et agrandir la colonie de Modi'in Ilit.

Des projets pour l'expansion de Modi'in Ilit doivent toutefois encore être approuvés par le gouvernement israélien.


Pour plus d'informations, vous pouvez contacter :

Abdullah Abu Rahme, Coordinateur du Comité Populaire Contre le Mur et les Colonies au : 0547258210

Bureau de l'ISM : 02-2971824

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

1 novembre 2005