Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1531 fois

Bilin -

Bil'in : utilisation de nouvelles armes par l'armée lors de la manifestation anti-Mur

Par

Les militaires israéliens ont utilisé trois types d'armes qui n'avaient jamais été employés à ce jour, selon les manifestants présents.
Il s'agit d'armes capables de tirer rapidement des balles en caoutchouc; et une arme tirant des granules en caoutchouc depuis une arme à feu de type fusil de chasse.
L'un des responsables de la communauté de Bil'in, Mohammed Khatib, a été touché par une arme qui lui a asséné une décharge électrique qui l'a fait tomber sans connaissance et a provoqué cinq brûlures circulaires dans le dos.

À 11 h : Les Palestiniens, les Israéliens et les Internationaux se sont réunis devant la moquée pour la plus grande manifestation Contre le Mur à Bil'in.

Il y avait plus de 500 femmes, hommes et enfants palestiniens de Bil'in et des villages de la région de Salfit.

Les Israéliens des Anarchistes Contre le Mur, de Gush Shalom, des Rabbins pour des droits de l'homme, et La Paix Maintenant étaient plus de 200, et environ 40 internationaux étaient présents.

Parmi les protestaires, il y avait trois membres palestiniens de la Knesset, deux du Conseil législatif palestinien ainsi que des représentants des diverses factions palestiniennes.



A 11h30 : Les manifestants se sont dirigés vers le chantier de construction du mur, en portant un drapeau palestinien de 16 mètres de long.

Aux périphéries du village, environ 30-40 soldats de l'armée israélienne ont essayé d'empêcher physiquement les marcheurs de s'approcher plus près du chantier de construction mais en vain puisque les protestataires étaient en trop grand nombre.



A 11h40 : Les soldats, la police des frontières et des Forces Spéciales ont utilisé un grand nombre de gaz lacrymogène, de bombes assourdissantes et des balles en caoutchouc. Ils ont pu ainsi réussir à diviser la manifestation en plusieurs groupes.

Environ 150 Palestiniens, Israéliens et Internationaux se sont arrangés pour s'approcher à moins de 30 mètres des machines de construction, avant d'être bloqués par 70 soldats et policiers des frontières.

Les soldats et la police ont repoussé de façon agressive les manifestants en les rouant de coups.
Plusieurs activistes âgés ont été poussés par-terre, y compris un membre de la Knesset.
Un Palestinien, Ilyan Abu Rahma, a été arrêté à ce moment-là.



Entre 11h45 et 12h30, des membres de la police secrète israélienne habillés en Palestiniens ont commencé à jeter des pierres en direction des soldats israéliens et ont tenté d'inciter des Palestiniens à les rejoindre.

Aucune pierre n'avait été jetée par les Palestiniens avant cette provocation.

Les villageois de Bil'in ont découvert que les lanceurs de pierre faisaient partie de la police secrète israélienne quand les villageois leur ont demandé de cesser de jeter des pierres.

Les provocateurs les ont repoussé en leur faisant un bras d'honneur.

Ils ont procédé à l'arrestation d'un Palestinien, Riad Burnat, aidés par les soldats israéliens qui tiraient du gaz lacrymogène, des bombes assourdissantes et des balles en caoutchouc au hasard sur la foule.

Des Palestiniens, des anarchistes israéliens et des internationaux ont tenté de libérer Riad, mais ils ont affronté une force extrême de la police secrète et des forces spéciales.

Plusieurs des manifestants pacifiques ont reçu des coups de pied, des coups de poing, ont été jetés à terre ou ont reçu des balles en caoutchouc. La police est parvenue à emmener violemment le détenu jusqu'à une jeep de l'armée après avoir menacé d'utiliser des balles réelles.


Vers 12h45, près du chantier de construction du mur, les soldats ont indiqué aux responsables de la communauté de Bil'in que si les manifestants quittaient la zone, les détenus palestiniens pourraient être libérés.

Voulant assurer la libération des prisonniers, tous les manifestants ont quitté le site. Pourtant, les Palestiniens n'ont pas été libérés.



À 13 h, quelques Israéliens et Palestiniens a encore essayé de négocier la libération des prisonniers. A l'entrée du village, des Palestiniens ont prié sur la terre et les manifestants qui ne faisant rien de mal ont été à nouveau aspergés de gaz lacrymogène.



À 14h30, quelques Palestiniens ont commencés jeter des pierres comme réponse à la répression incessante des manifestants pacifiques.

Un groupe des Anarchistes israéliens a tenté de traverser une ligne de soldats pour arriver jusqu'aux Palestiniens détenus.

Peu de temps après cela, les détenus Palestiniens ont été transférés à la prison du camp militaire d'Ofer.

Les confrontations entre les soldats et les lanceurs de pierres ont continué jusqu'à 18 h.

Près des machines de construction, le membre israélien de la Knesset, Mohammed Baraka a été blessé à la jambe par une bombe assourdissants qui lui a été jetée directement dessus.

Un autre député, Abdel Malik Dehamsha, a été menotté et jeté à terre. Ils tous les deux été menacés de se faire tirer dessus s'ils revenaient.

Selon les équipes de secours présentes, 22 Palestiniens et Israéliens ont été blessés à la poitrine, à la tête et aux jambes, la plupart du temps par le gaz lacrymogène et les balles en métal recouvert de caoutchouc. Trois des blessés sont des enfants palestiniens de moins de 13 ans.

Les militaires israéliens ont utilisé trois types d'armes qui n'avaient jamais été employés à ce jour, selon les manifestants présents.

Il s'agit d'armes capables de tirer rapidement des balles en caoutchouc; et une arme tirant des granules en caoutchouc depuis une arme à feu de type fusil de chasse.

L'un des responsables de la communauté de Bil'in, Mohammed Khatib, a été touché par une arme qui lui a asséné une décharge électrique qui l'a fait tomber sans connaissance et a provoqué cinq brûlures circulaires dans le dos.

En plus de Riad Burnat et Ilyan Abu Rahma, 3 Anarchistes israéliens ont été arrêtés.

Craignant d'autres incursions de l'armée israélienne, des pacifistes internationaux sont restés dans le village pour le weekend.


Voir la vidéo enregistrée par Gush Shalom de la manifestation du 28 avril à Bil'in

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Le Mur

Même auteur

ISM

Même date

28 avril 2005