Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1465 fois

Bilin -

Bilin commémore la Journée de la Terre

Par

Dans toute la Cisjordanie, des manifestations non-violentes ont été organisées pour protester contre le Mur d'Apartheid et le vol des terres palestiniennes par Israel
Aujourd'hui, c'était le 31ème anniversaire de la "Journée de la Terre", journée où les Palestiniens commémorent le meurtre de six Palestiniens en Galilée en 1976. Les troupes israéliennes ont tué ces manifestants non-violents pendant des protestations pacifiques contre la confiscation des terres palestiniennes.

Bilin commémore la Journée de la Terre


A Bilin, les Forces d'Occupation Israélienne n'hésitent pas à bousculer les vieils hommesVoir les autres photos de la manifestation

La Journée de la Terre fait partie de la lutte palestinienne contre l'occupation étrangère, pour l'autodétermination et la libération de la nation. Le thème d'aujourd'hui était centré sur le Mur d'Apartheid d'Israël et le refus de la liberté de mouvement dans les Territoires Palestiniens Pccupés.

Simultanément, des actions directes non-violentes ont été effectuées contre le système d'Apartheid israélien actuel. Les Palestiniens ont été rejoints par des activistes israéliens et internationaux dans les villages de Bilin, d'Umm Salamuna, de Budrus, de Qaffin et dans d'autres endroits.

A Bilin, les manifestations non-violentes existent depuis plus de deux ans maintenant. Le Mur d'Apartheid israélien a volé environ 60% des terres agricoles de Bilin.

A Bilin, les Palestiniens marchent chaque vendredi contre cette obstruction et cette barrière manifeste à la paix.
Plusieurs centaines de manifestants continuent à marcher jusqu'au mur, où l'armée israélienne répond habituellement aux manifestants non-violents en tirant du gaz lacrymogène, des grenades assourdissantes et les balles en caoutchouc.

Aujourd'hui, pour la commemoration de la Journée de la Terre, les choses n'ont pas été différentes.

Environ 150 Palestiniens, Israéliens, et internationaux s'étaient rassemblés à l'extérieur de la mosquée de Bilin. Des affiches de la Journée de la Terre avaient été collées sur les murs.

À mi-chemin de la marche jusqu'au Mur qui sépare les Palestiniens de leurs terres, on pouvait voir des soldats israéliens cachés sous les oliviers, errant dans les arrière-cours des Palestiniens et attendant une chance d'intervenir contre la manifestation.


Quand je suis arrivé devant la porte dans le Mur, un soldat tenait dans ses mains un bout de papier qu'il lisait en Hébreu. Vraisemblablement, c'était leur ordre de "Zone Militaire Fermée".

La presse palestinienne et internationale avait déjà pris positionsur la colline près de la porte. Pendant que le reste de la marche apparaissait, on pouvait entendre les slogans : "Non au Mur. Non à l'Occupation".

De l'autre côté du mur, une citerne d'eau de la police israélienne attendait pour lancer son jet à forte puissance sur les manifestants. Ils l'ont déjà utilisé par le passé. Bien que je ne les aie jamais sentis, d'autres ont dit que les produits chimiques mis dans l'eau par la police vous donnait la sensation que "votre peau se décollait lors que vous étiez touchés."

Les manifestants qui exigeaient d'accéder à leurs terres situées de l'autre côté du mur, ont commencé à tenter de démanteler les barbelés que l'armée avait placé devant le Mur.
La police a alors commencé à diriger son tuyau à forte pression sur les manifestants, puis elle a lancé son jet d'eau à plusieurs reprises avant que les soldats franchissent les fils barbelés.
.
Avec leurs boucliers, leurs casques et leurs armes comme protection, certains soldats ont commencé à pousser les manifestants. Des jeunes palestiniens ont lancé des pierres contre les armures des soldats.

En réponse, l'armée a commencé à tirer des grenades assourdissantes par-dessus la barrière en direction de la manifestation.

L'armée s'est alors opposée aux manifestants qui s'étaient rassemblés devant la porte et a commencé à tirer des balles de caoutchouc en direction des lanceurs de pierres. Les marcheurs qui tentaient toujours d'accéder à la porte ont commencé à battre en retraite et à retourner au village.

La manifestation a alors été séparée en deux parties : une stratégie de "diviser pour régner", je pense.

Les soldats ont tenté d'arrêter un manifestant palestinien mais la foule autour de lui a pu le "des-arrêter". Plusieurs Palestiniens ont été jetés à terre avec les boucliers israéliens.
Entre temps, les soldats ont tiré plusieurs grenades assourdissantes.
Au loin, nous entendions les tirs de balles en caoutchouc sur les manifestants qui se retiraient.

Au bout d'une heure, la manifestation s'est terminée et les gens ont commencé à rentrer au village.

Par expérience, je savais que l'armée continuerait à tirer des grenades assourdissantes et du gaz lacrymogène sur les manifestants qui se retiraient. Et aujourd'hui, les choses n'ont pas été différentes.

Alors que les soldats israéliens revenaient de tirer sur une autre partie de la manifestation à proximité du village, ils nous ont croisés et ont commencé à tirer du gaz lacrymogène.

Trois ou quatre jeunes palestiniens lançaient des pierres depuis le bas de la colline en direction des soldats israéliens armés positionnés au dessus, et ils ont alors dirigé leurs jets de pierres vers leurs nouvelles cibles. Mais tous les quelques mètres, nous entendion une boîte métallique toucher terre et nous voyions de la fumée en sortir.

Plus près au village, j'ai vu une citerne d'eau du toit d'un Palestinien qui avait été touchée vraisemblablement par une balle réelle.

La Journée de la Terre à Bilin s'est terminée sans arrestations et avec des blessés legers.

Voir le reportage photo de la manifestation

Source : http://www.palsolidarity.org/main/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Résistances

Même auteur

Martinez

Même date

31 mars 2007