Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1602 fois

Hébron -

Bouclage à Hébron

Par

Bouclé est le terme utilisé qu’on utilise dans les prisons américaines chaque fois que les prisonniers sont bouclés dans leurs cellules et n’ont pas le droit d’aller dans les espaces communs ou de sortir.
Parfois ils font ça juste pour un motif précis ; d’autres fois c’est une punition imposée après n’importe quel incident.

A Hébron « l’incident » c’était la semaine dernière les kamikazes originaires d’Hébron. L’arme israélienne a d’abord bouclé la plupart des routes à l’intérieur et à l’extérieur d’Hébron, mais maintenant ils ont tout terminé. Ils nous ont totalement bouclés.

On compte d’une manière générale 4 082 300 réfugiés palestiniens, 32% vivant dans les camps. Les réfugiés représentent 36% de la population de Cisjordanie .

Plus de 60% des Palestiniens vivent avec moins de 2,15$ par jour, le niveau officiel de pauvreté ici.

Il y a 98 checkpoints militaires israéliens et 99 barrages routiers et la plupart affectent les zones de Ramallah et d’Hébron. 50% de la totalité de la terre de Cisjordanie est sous le contrôle des colons israéliens.

Cette terre a été confisquée aux Palestiniens. L’occupation militaire est féroce, elle plonge les gens dans le désespoir. Mais les palestiniens conservent le respect d’eux-mêmes et presque tout sont engagés ici dans une manière de résistance non violente. Il y a aussi des gens qui sont engagés dans la résistance violente. Une forme de résistance non violente s’exerce aux barrages routiers.


Nous pouvons sortir de la ville en prenant un taxi jusqu’à un barrage, en grimpant ensuite sur un tas de pierres et de boue, puis en attrapant un autre taxi en attente de l’autre côté. Il nous faut répéter ça deux, voire trois fois pour aller à Jérusalem. En revenant de Jérusalem dimanche nous avons découvert que l’armée avait installé une autre barrière : des fils de fer barbelés.


Nous avons pris un taxi jusqu’au barrage, l’avons escaladé et avons pris un taxi jusqu’aux barbelés, et avons contourné trois rouleaux de barbelés installés sur la route à environ un demi bâtiment plus loin. Ensuite nous avons pris un autre taxi. Les soldats n’arrêtent pas ça parce qu’ils ont atteint leur but. Toute la ville est punie pour l’action de deux habitants.


Une autre forme de punition collective inclut les vérifications brutales d’identité.
Il y a des checkpoints militaires dans tout Hébron et les hommes palestiniens sont arrêtés en permanence. Cette activité a notablement repris depuis les attentats-suicides. Aujourd’hui nous avons assisté à la police des frontières paradant devant un groupe de quelques 35 jeunes hommes palestiniens en face du check point le plus proche de chez nous.
La police les a obligés à s’accroupir en ligne pendant une heure.


Quand quelqu’un demandait à l’officier de service pourquoi il était arrêté, sa réponse était « parce que je le veux ».

L’image d’Hébron : une prison dont les Israéliens sont nos geôliers, c'est celle qui convient le mieux. La violence du geôlier est parfaitement connue mais rarement punie, tandis que la violence de l’interné déclenche de sévères punitions pour toute la population.
La seule différence c’est que la plupart des gens n’ont jamais commis de crime.

Ils arrivent dans cette prison à cause de la géographie, de la politique internationale, de leur origine ethnique, de religion et de la mauvaise chance

Source : www.cpt.org/

Traduction : CS pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Kim Lamberty

Même date

8 septembre 2004