Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1613 fois

Israël -

Briser le Silence : Les témoignages présentés au théatre

Par

Témoignage traduit de l’hébreu vers l'anglais par Mark Marshall et diffusé par Kibush à l'adresse suivante : http://www.kibush.co.il/show_file.asp?num=1459. Paru également le 5 avril 2005 dans Maariv

De la réalité sur le terrain au théatre à Tel-Aviv : Dans le cadre du festival “Teatroneto” qui débute jeudi prochain, le 7 avril, un groupe d'acteurs interprètera le spectacle " Briser le Silence " : des témoignages de soldats qui effectuent leur service dans les Territoires Occupés, ont été compilés au cours de ces derniers mois par des membres de l'organisation.
Au cours du spectacle, seront présenté des témoignages de soldats qui ont servi dans diverses unités de l’IDF depuis le début de l’Intifada Al-Aqsa.

Cette semaine, au festival “Teatroneto” de Habima (Théâtre National), Briser le Silence présentera des témoignages de soldats dans les Territoires Occupés qui se sont transformés en un spectacle impressionnant.

Chen Kotas-Bar, NRG/Maariv 5 Avril 2005


De la réalité sur le terrain au théatre à Tel-Aviv : Dans le cadre du festival “Teatroneto” qui débute jeudi prochain, le 7 avril, un groupe d'acteurs interprètera le spectacle " Briser le Silence " : des témoignages de soldats qui effectuent leur service dans les Territoires Occupés, ont été compilés au cours de ces derniers mois par des membres de l'organisation.

Le spectacle, une production conjointe du théâtre "Habima" et de l'Ecole de d’Art Dramatique Kibbutz Seminar, est produit et dirigé par Tal Ben-Sira Morag, et la musique originale est composée par Ehud Banai.

Au cours du spectacle, seront présenté des témoignages de soldats qui ont servi dans diverses unités de l’IDF depuis le début de l’Intifada Al-Aqsa.
Les soldats ne sont pas identifiés, par crainte d’auto-incrimination, et les acteurs parlent à leur place.

Le spectacle sera présenté au Théatre Habima à Tel-Aviv jeudi 7 Avril à 22h30, Vendredi 8 Avril à 23h15, Samedi 9 Avril à 20:45 et dimanche 10 Avril à 20h30.
L’entrée est gratuite.

Extrait tiré du spectacle :


Avi :

"Soudain, vous arrêtez une voiture, vous voyez un gosse de 3 ans pleurer. Il voit comment vous contrôlez son père. C'est un sentiment terrible.

Toutefois, plus vous dites : « Sécurité de la Terre d'Israël, Sécurité de la Terre d'Israël », plus vous vous sentez mal.

Vous êtes le mauvais type, vous ne pouvez faire rien pour soulager votre conscience.

Votre conscience est écrasée."



Ron :

"Nous étions déployés dans des Blindés Porteurs de Troupes (APC) à Abu-Sneineh seulement pour montrer notre présence, et faire toutes sortes d'actions. Tirer sur de nombreuses maisons en tant qu’avertissement.
La même nuit nous étions partis avec deux APC, l’APC du commandant de la compagnie et un autre derrière nous.
Mon rôle était de briser les réverbères."

"Je me souviens que j'ai tiré dans le pare-brise des voitures, et un des soldats qui était avec moi a tiré un RPG sur un magasin, juste pour le détruire.

Faire une vie d'enfer.
Nous étions tous heureux d'avoir la chance de tirer sur les éclairages et les voitures, parce qu'il n'y a rien de plus cool qu’entendre l'éclatement des réverbères.

Je suis entrainé et je fais ces choses sans en prendre conscience, sans réfléchir."


David et Keren

"Ils nous avaient envoyé pour prendre le tour de garde au quartier général du bataillon, à Harsina.

Le vendredi matin, la compagnie auxiliaire a trouvé par hasard une cellule de terroristes, ils en ont démoli deux.

A l’heure du diner le vendredi soir, tout le monde dans la base était content et se réjouissait, les informations en avaient parlé.
Quand je suis sorti du repas, une ambulance est arrivée avec les corps des terroristes.

L'image qui m’a été présentée devant les yeux après le repas : les corps des deux terroristes et, près d'eux, trois gars qui les tenaient et se faisaient photographier. J'ai fermé les yeux pour pour ne pas voir, et je suis parti."


"Je pense que votre jugement devient affecté. Quand votre ennemi quotidien est un Arabe ou une autre personne qui, à vos yeux, n’est pas un chien, n’est pas un animal.
Vous ne pensez pas à lui comme quelque chose d’inférieur; ce n’est pas ce type de pensée.
C’est votre ennemi et s’il est votre ennemi, vous le tuez.
Et si vous le tuez, vous pensez qu’alors ; vous ne pouvez rien faire de pire.
Mais il s'avère que si.`



Au sujet de `Briser le Silence`

Ce ne sont pas des refuzniks. Ce ne sont pas des politiciens. Ils aiment l'état. Ce sont juste des soldats qui étaient là, qui sont également ici, et ils ont décidé que cela ne pouvait pas durer plus longtemps. Que quelqu'un devait se lever et crier : Réveillez et voyez ce qu’il nous arrive.

Chen Kotas-Bar de "Briser le Silence" ramène chaque mardi des témoignages de la guerre dans les Territoires, et de ce qu'elle leur fait.

Source : Kibbush

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Objecteurs de conscience

Même auteur

Briser le Silence

Même date

7 avril 2005