Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1672 fois

Um Salamuna -

Brutalité des soldats contre les manifestants à Um Salamuna

Par

Vendredi après-midi, 17 août, les militants internationaux et israéliens ont accompagné environ 150 propriétaires palestiniens et leurs familles, qui voulaient protester contre le mur d'apartheid d'Umm Salamuna, district de Wlaga, dans les environs de Bethlehem.

C'est la deuxième protestation qui a lieu depuis les dernières semaines, car la communauté est de plus en plus concernée par l'annexion illégale de la terre palestinienne. Le mur d'apartheid est actuellement en construction sur le secteur, bien que de nombreux hectares d'oliviers, pins et autre végétation aient déjà été détruits par les forces israéliennes d'occupation.

Au début de la manifestation, les habitants ont brandi des pancartes à l'entrée du site par laquelle les bulldozers passent tous les jours. Ils soulignaient clairement l'opposition de la communauté avec des slogans tels que : "Notre terre est la question clé", "Nous ne sommes rien sans notre terre", et pendant la marche, ils scandaient : "Non à l'occupation", "Non aux démolitions de maisons", "Non à la destruction des arbres".

L'action non violente locale organisée par la communauté a commencé par un discours d'un des chefs de la communauté, en arabe et en anglais, sur l'histoire de la région, suivi par les prières dites sur le bord de la route, le tout observé de près par environ 25 soldats israéliens.

Le groupe est parti en suite, de façon pacifique, vers la zone qui doit être nivelée pour préparer la construction du mur. Les Palestiniens locaux ont fait d'autres discours sur la dévastation qui se met en place, en dépit de l'opposition locale. Les militants d'ISM ont organisé une action directe non violente en érigeant une barrière de pierre en travers de la route des bulldozers, dans la vallée en face de la colonie israélienne illégale.

Les protestataires pacifiques ont continué sur la colline, vers le mur d'apartheid, mais ont été bloqués par les soldats et les jeeps israéliens.

Après une tentative non violente d'atteindre le mur, les soldats ont stoppé la marche de façon agressive, en poussant les militants et en essayant sans succès d'arrêter de nombreux Palestiniens et Internationaux. Ils ont empoigné violemment les manifestants et les ont jeté par terre, et un Irlandais a été frappé à la tête. Les journalistes présents ont eux aussi été poussé et empêché de filmer la conduite violente des soldats.

Les manifestants ont maintenu leur action non violence tout au long de la marche et se sont dispersés dans le calme vers 14h, après avoir manifesté leur désaccord envers l'annexion de la terre palestinienne par l'Etat israélien.

Un militant espagnol a été arrêté à un checkpoint alors qu'il quittait le secteur après la fin de la manifestation. Les preuves filmées par ISM montre qu'il a participé de façon légale et non violente à la protestation.

Source : ISM

Traduction : ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Um Salamuna

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

20 août 2007