Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1629 fois

Ramallah -

Budrus fait tomber le Mur : un villageois blessé par balle

Par

Les villageois de Budrus se sont réunis après les prières du vendredi pour répondre à l'appel à manifestation lancé par le Fatah contre les odieuses caricatures du Prophète Mohammed le 10 février.
Quand la marche a atteint le Mur d'Annexion, les villageois ont commencé à démolir la clôture.
Plus tard, le village de Budrus a été envahi par les Forces de l'Occupation Israélienne.

Budrus fait tomber le Mur : un villageois blessé par balle



Les jeunes du village ont répondu à cette invasion par des jets de pierres.

Les soldats israéliens ont tiré à balles réelles sur les jeunes résistants et Mohammed Taha Morar, 24 ans, a été touché par une balle sous le genou gauche.

Morar a subi une opération de trois heures à l'Hêpital Sheik Ziad de Ramallah où il attend une nouvelle opération.


C'est la seconde fois que le Mur est abattu à Budrus. En mars 2005, suite à une invasion militaire non-provoquée dans le village de Budrus, les villageois, qui avaient lutté contre le mur pendant plus d'un an, avaient abattu près de 150 mètres de la barrière de Séparation qui est construite sur leur terre


La population de Budrus est habituée au prix que l'Occupant lui fait payer sa résistance : au cours de plus de 50 manifestations, 212 personnes ont été blessées rien que par des balles en caoutchouc dans un village de 2000 habitants.


Le nombre de personnes atteintes de malaises par l'inhalation de gaz lacrymogène est trop grand pour en faire une liste et, en 2004, un jeune de 17 ans, Hussein Mahmoud Hussein Aweideh de Budrus, a été tué lors d’une manifestation à Beitunia.


Tout comme aujourd'hui, le village a fait l'objet de nombreuses représailles de la part de l'Occupant : des invasions nocturnes, des rafles, des emprisonnements, ect…



En savoir plus sur la résistance populaire à Budrus

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

10 février 2006