Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1850 fois

Jérusalem -

Camp de Sha'fat : arrêté parce qu'il défendait sa maison

Par

Les forces de l'occupation israélienne ont arrêté ce matin Muhsin Natche du camp de Sha'fat. Son épouse a déclaré : la famille Natche a été surprise tôt le matin par la présence d'une importante force de garde-frontières et de policiers de l'occupation, ainsi que des bulldozers qui écrasaient la place de leur maison, pour creuser et préparer le terrain pour le mur.
Mon mari a essayé d'empêcher les bulldozers de creuser, des altercations ont alors eu lieu.

Elle a ajouté : les forces de l'occupation se sont alors jetées sur mon mari et mon fils et les ont battus. Puis l'une des soldates est venue vers moi et m'a frappée, puis ils ont emmené mon mari à la prison de Moskobiyya.


Elle a expliqué que celon le plan de la construction du mur, la maison qui abrite neuf personnes va être divisée en deux, les fenêtres seraient fermées, les enfants ne pourront plus passer par la place de la maison, où ils jouent actuellement.

La vallée et les champs en face seraient également inaccessibles, et un barbelé serait installé sur le mur.

Elle a ajouté : "Nous habitons cette maison depuis 1996, et au mois de juillet dernier, les marques rouges indiquant l'emplacement du mur ont été posées, sur le mur nord de notre maison et sur un rocher à cêté du mur sud. La ligne fictive entre le rocher et la maison entre dans la maison ce qui signifie que le mur entre directement dans la maison.

De plus, telle qu'elle l'a entendu, il semblerait que dans un an, il ne serait plus possible de construire à moins de 50 m du mur, ce qui signifie que leur maison serait détruite., "surtout que notre maison est située au bord du camp Sha'fat, du cêté sud, en face de la colonie Besgat Zeev.

La famille Natche a lancé un appel à tous les responsables et surtout ceux qui ont en charge le dossier d'al-Quds et de ses habitants, leur demandant d'intervenir rapidement pour empêcher la destruction de la maison et de construire le mur.

D'un autre cêté, les forces de l'occupation ont lancé des bombes sonores sur les élèves de l'école secondaire de Anata, au nord de la ville d'al-Quds.

Le professeur Yousef Alayan, directeur de l'école, a déclaré que les soldats sont arrivés dans trois blindés militaires, et ont commencé à harceler les élèves pendant que ces derniers arrivaient à l'école. Ils ont lancé des bombes sonores en leur direction, et dans la cour, ce qui a provoqué les jeunes qui se sont mis à affronter les soldats.


Les élèves souffrent de la présence du mur qui divise la cour de l'école en deux, ils sont privés de mouvement et de jeux dans la cour.

Alayan a déclaré que toutes ses demandes de cesser la construction du mur et d'arrêter les agressions sur les élèves n'ont abouti à rien.

Une force spéciale de musta'ribin a arrêté trois élèves de l'école le 29 septembre, à leur sortie, les accusant de lancer des pierres en direction des forces de l'occupation. Ils ont été condamnés à trois mois de prison.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Maysa Abu Ghazaleh

Même date

27 octobre 2005