Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2418 fois

Egypte -

Catastrophe à la frontière de Rafah

Par

Nous sommes toujours en esprit devant la Porte de Rafah et il y a des braves gens qui nous racontent ce qui se passe.
Aujourd’hui, j'ai envoyé un message en Arabe à mes groupes au sujet de l'ouverture de la frontière de Rafah les 15, 16 & 17 Septembre.
Souvenez-vous de la vieille dame, Kefaya, qui avait un problème d'insuffisance rénale et était bloquée devant la porte de Rafah, souvenez-vous Paki?

Elle avait fini par entrer dans Gaza et maintenant, elle était censée revenir en Egypte avec ses 2 filles pour y recevoir une greffe de rein. Elle est arrivée mardi dans une ambulance et après avoir séjourné pendant 12 heures à l'intérieur de la frontière, les Egyptiens l'ont renvoyée à Gaza.
Elle a tenté à nouveau d’entrer en Egypte mercredi. Elle est arrivée à 7 heures du matin après avoir pris 3 injections afin de pouvoir tenir.
Ils lui ont dit à la frontière qu’«ils avaient perdu son passeport ainsi que celui de l’une de ses filles" et après beaucoup de disputes, les passeports ont soudain réapparu!

À 23 heures, soit 15 heures plus tard, ils lui ont dit qu'elle n'était pas autorisée à entrer en Egypte pour des «raisons de sécurité»! De plus, ils l’ont informée qu’elle ne serait pas autorisée à quitter la frontière avant minuit, et effectivement, elle n’est partie que jeudi à 3h du matin. Elle a donc passé 21 heures dans une ambulance où elle a perdu connaissance après s’être disputée avec l’un des officiers égyptiens.
Puis, les Egyptiens ont changé d'avis : ils lui ont accordée l’autorisation d'entrée et ont tamponné son passeport. Mais ils ont encore changé d'avis et ont refusé de la laisser entrer. Elle s’est alors mise en colère et s’est à nouveau évanouie....

J'étais tellement en colère quand j'ai entendu cela et j'ai écrit mon message en traitant le gouvernement égyptien de tous les noms que vous pouvez imaginer.

Non seulement cela, mais j'ai menacé le gouvernement égyptien que si quelque chose arrivait à cette dame ou à quelqu'un d'autre, nous, en tant IMORB nous les poursuivrions devant des tribunaux internationaux pour crimes contre l'humanité.

Je pense qu'il est vraiment nécessaire de les menacer parce qu’ils reçoivent nos messages et ils savent que nous les dénonçons. Je suis encore tellement en colère et je ne sais pas ce qui est arrivé à la dame. Je vais m’informer et revenir vers vous.

En solidarité,

Iman



Extrait du rapport Golstone sur Gaza :
"Le Rapport établit que les actions israéliennes qui privent les Palestiniens de la bande de Gaza, de leurs moyens de subsistance, d'emploi, de logement et d'eau, qui leur refusent leur liberté de mouvement et leur droit d'entrer et de sortir de leur propre pays, ce qui limite leur droit à accéder à un tribunal et à un réel recours, pourrait amener un tribunal compétent à constater que le crime de persécution, un crime contre l'humanité, a été commis."



Disasters at Rafah Border

Hi all,

We’re still in front of Rafah Gates with our souls and hearts and there are good people there telling us what’s happening.

I’ve sent an Arabic message to my groups today concerning the opening of Rafah border 15, 16 & 17 September. Remember the old lady Kefaya who is suffering from kidney failure and was left to suffer in front of Rafah gate, remember Paki? She went in to Gaza and now she was supposed to come back to Egypt with her 2 daughters for a kidney transplant operation. She came Tuesday in an ambulance and after staying for 12 hours inside the border, the Egyptians sent her back to Gaza. She tried again since 7am Wednesday, she took 3 shots so she can hold on, they told her at the border that “they LOST her and one of her daughter’s passports” and after much disputes the passports suddenly re-appeared!

At 11 pm, 15 hours later, they told her that she’s not allowed to enter Egypt for ‘security reasons’! Add to that, she will not get permission to leave the border before midnight and she actually left at 3am Thursday after 21 hours in an ambulance after she passed out because one of the Egyptian officers quarreled with her and called her names. The Egyptians changed their minds and granted her entry and stamped her passport then they changed their minds again and refused to let her in, quarreled with her till she passed out…

I was SO MAD when I heard this and I wrote my Arabic message calling the Egyptian government all the bad names you can think of.

Not only that, I’ve threatened the Egyptian government that if any thing happens to this lady or anyone else, we as the IMORB will sue them in front of international courts for committing crimes against humanity. I really do hope so and I found it necessary that they’d be threatened because they got our messages and they know that we expose them. I’m still so angry and I do not know what happened to the lady, I’ll follow up and get back to you.


In Solidarity,

Iman

Extract of the Goldstone's report on Gaza :
"The Report states that Israëli acts that deprive Palestinians in the Gaza Strip of their means of subsistence, employment, housing and water, that deny their freedom of movement and their right to leave and enter their own country, that limit their rights to access a court of law and an effective remedy, could lead a competent court to find that the crime of persecution, a crime against humanity, has been committed."



Source : intmorb@googlemail.com

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Blocus

Même auteur

IntMorb

Même date

17 septembre 2009