Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1603 fois

Gaza -

Ces soldats israéliens parfaits : non seulement des assassins, mais aussi des voleurs

Par

Le vieil homme est assis dans la lumière d’une lampe au kérosène et il regarde devant lui, d’un air triste. Sa femme, assise en face de lui, crie en pleurant : « Ils ont souillé nos draps, c’est interdit, interdit, ils ont cassé notre lit, ils ont tiré des coups de feu dans notre lit », et, dit le vieil homme, « ils ont volé tout notre argent. Le lendemain du jour où ils sont partis, on a trouvé un billet de 100 shekels dans le jardin, c’est tout. »

Ces soldats israéliens parfaits : non seulement des assassins, mais aussi des voleurs

Il parle de l’occupation israélienne de sa maison à un photographe étranger qui est venu filmer la destruction du nord de la Bande de Gaza.

Sa'ad Al Atar vit dans une maison alignée avec d’autres le long d’une ligne de crête qui surplombe Gaza ville, dans le quartier Atatra. C’est l’endroit de Gaza le plus proche de la frontière israélienne et comme on y a une vue très large sur Gaza ville, il a été bombardé à plusieurs reprises dans les premiers jours de l’attaque, et la plupart des maisons ont été détruites. Ensuite, les Apaches ont tiré des roquettes sur ce qui restait et mitraillé tout ce qui bougeait. M. Al-Atar est resté chez lui avec sa famille, même lorsque les mitraillages ont traversé les fenêtres et pulvérisé le mur derrière eux.

Le journaliste étranger passe les doigts dans les gros trous du plâtre, mais pour lui, ce ne sont que des creux dans le mur ; pour M. Al-Atar, ils représentent en même temps la peur et le salut. Mais dans la pièce sombre à côté, où il n’y a pas de lumière, il y a une rangée d’impacts de balle plus petits, à un niveau plus bas du mur.

« Nous étions en train de manger, assis par terre, quand ces trous ont été faits. Si nous avions été assis sur des chaises, les balles nous auraient traversé la tête. J’ai de la chance de ne pas avoir les moyens de mettre des chaises dans mes deux pièces, » dit M. Al-Atar.

Que s’est-il passé ensuite ? « Les Israéliens sont arrivés et ils nous ont mis en joue. Ils nous ont demandé d’aller dans la pièce de derrière, celle où les coups de feu avaient été tirés, et ils sont montés sur le toit. Ils nous ont dit que si nous bougions, ils nous tireraient dessus. Ils sont montés à l’étage, ils ont volé notre argent, souillé nos draps, laissé des préservatifs partout. Ils ont fait des trous au fusil dans le lit – pourquoi ? Pendant que des gens étaient en train de mourir, ils faisaient l’amour dans nos lits, et ensuite ils les ont détruits. Tout notre argent était dans le matelas, tout ce que nous avions pour la famille, et ils ont tout pris. 3 jours après, ils sont partis. Ils sont juste partis. »

Sa famille de 7 enfants et sa femme (photo ci-dessus) écoutent dans la lumière glauque. « Il n’y a plus de vitre aux fenêtres, et nous n’avons pas les moyens d’acheter des feuilles de plastique, » dit Mme Al-Atar. « Les Nations Unies nous ont donné quelques couvertures, mais nous n’avons pas d’argent pour réparer quoique ce soit, et personne ne nous aide. Personne. Et il fait froid, ils ont même tailladé nos vêtements, et ils les ont souillés. Regarde, regarde toutes ces coupures, pourquoi, pourquoi ont-ils fait ça, pourquoi ? »

Ils boivent leur thé en silence, le photographe étranger s’en va, et la lumière s’éteint.

Source : Voice From Gaza

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Ayman T. Quader

Même date

16 avril 2009