Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 633 fois

Jénine -

Cette nuit dans le camp de Jénine : Une famille forcée à rester dans le froid pendant que les soldats israéliens détruisaient son contenu

Par

La stupéfaction et la colère ont submergé une maison du camp de réfugiés de Jénine alors que les voisins entraient pour voir les dégâts.
Les Forces d'Occupation Israélienne ont occupé la maison de M. Hourieh pendant des heures et ont gardé la famille en otage dont une jeune fille malade.

Le père de la famille, Ahmed Farid Hourieh, un pharmacien a déclaré à PNN : "Comme d'habitude, les soldats ont utilisé des actions provocatrices et des mesures punitives, et ils n'ont pas exclu ma fille qui est très malade. Les soldats ont insisté pour nous garder dans le froid tandis qu'ils détruisaient le contenu de notre maison."

Les tuiles ont été arrachées, les meubles sont couverts d'impacts de balles, la farine, l'huile de cuisine et le riz ont été répandus dans toute la cuisine.
M. Hourieh ajoute : "Personne dans notre famille n'est sur leur liste des "Recherchés" et ils n'ont arrêté personne. Ils ont fait cela délibérément et sans raison."

Il a expliqué qu'il avait été réveillé à 2h du matin par les soldats qui leur hurlaient à la porte, "de sortir immédiatement de notre maison. Ils ont menacé de démolir la maison avec des bombes, ce qui nous a obligé à faire vite pour réveiller toute la famille et se mettre en sécurité."

La maison comprend 5 appartements avec des enfants et des petits-enfants.
"Quand j'ai ouvert la porte" dit M. Hourieh, "j'avais en face de moi 40 soldats équipés de leurs vêtements de protection et leurs armes pointées sur moi. Ils ont vérifié nos identités et ils nous ont laissés dans le froid extrème à l'extérieur. Il y avait environ 20 véhicules militaires dans le camp qui attaquaient le quartier en tirant au hasard."

Hourieh a ajouté : "Les soldats ont forcé des femmes, des petits enfants et des jeunes à s'asseoir par terre, malgré le froid. Mon épouse leur a donné le nom de l'enfant qui est malade et souffre des reins et d'une maladie hépatique. Elle leur a dit qu'être dans le froid était intolérable, mais ils ont refusé de laisser les enfants dans la maison. Ils nous ont refusé d'aller aux toilettes. Ma fille pleurait de douleur et ils ne nous autorisaient pas à bouger."

Les Forces d'Occupation Israélienne ont attaqué la maison en utilisant des chiens de l'armée.
"Nous avons entendu des tirs et les soldats ont commencé à interroger mes fils, en disant qu'il y avait des personnes "recherchées" à l'intérieur de la maison".

Les soldats ont refusé d'accepter les réponses de l'interrogatoire et ils ont passé 4 heures à fouiller et détruire la maison.
"Ils ont tout trifouillé. Quand j'ai vu les effets, les meubles déchirés et les impacts de balles dans les vêtements, les réfrigérateurs cassés, les pots, les casseroles et la farine répandue par tout, j'étais incapable de me contrôler. C'est une violation choquante et flagrante du plus élémentaire des droits. C'est ce qu'ils font."

Le fils ainé, Iyad, a déclaré à PNN : "Il est clair que l'occupant veut punir chaque famille palestinienne sans aucune raison, tirer sur tout, détruire nos sentiments et terroriser les enfants. Ils détruisent chaque aspect de notre vie, maintenant sous prétexte de trouver une personne "Recherchée". Mais ils détruisent l'huile et la farine de ma mère, ils tirent sur nos vêtements. Il est clair que les actes de l'occupant et leur agression incessante contre le camp de réfugiés de Jénine sont une persécution générale, froide et terrible."


Depuis le début du mois, alors que cinq ans se sont passés depuis la bataille et le massacre d'avril 2002 qui sont toujours dans les mémoires, les Forces d'Occupation Israélienne ont envahi chaque jour le camp de réfugiés de Jenine et ses maisons.

Source : http://english.pnn.ps/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Incursions

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

14 avril 2007